New York (AFP) – L’essor continu du gaz de schiste américain va faire des Etats-Unis un exportateur net de gaz, poussant les compagnies américaines à partir à l’assaut de nouveaux marchés et à venir concurrencer la Russie dans son pré carré européen.

Les sanctions promulguées cette semaine par le président américain Donald Trump contre la Russie pourraient affecter le secteur de l’énergie, jusqu’ici laissé à l’écart des rétorsions commerciales appliquées après la crise ukrainienne.

⇒⇒⇒⇒

BUENOS AIRES (Reuters) – La compagnie pétrolière publique argentine YPF, Total, Wintershall Energia et Pan American Energy, filiale de BP, ont annoncé mardi investir conjointement 1,15 milliard de dollars (1 milliard d’euros) afin de développer la production de gaz de schiste.Cet investissement est le plus important depuis mars dans Vaca Muerta, l’un des gisements de schistes les plus importants au monde.

Le gouvernement argentin cherche à persuader les compagnies étrangères d’investir dans ce gisement dans l’espoir de mettre un terme au déficit énergétique du pays. ⇒ ⇒ ⇒ ⇒

 

#LobbiesPetroliers

La Française de l’énergie, spécialiste de la valorisation du gaz de charbon, fait valoir ses arguments pour ne pas tomber sous le coup de l’interdiction de nouveaux permis d’exploration d’hydrocarbures décrétée par Nicolas Hulot. ⇒⇒⇒⇒

 

Paris (AFP) – Les grandes compagnies pétrolières et gazières ont réalisé de gros bénéfices au premier semestre, profitant d’une relative embellie des cours mais surtout de plusieurs années de transformation pour devenir plus rentables.

Les majors BP, Chevron, ExxonMobil, Shell et Total, qui ont publié leurs résultats ces ⇒⇒⇒

Samedi 24 et Dimanche 25 Juin, le collectif Basta!Gaz Alès tiendra un stand à la 1ére fête du livre à Saint Julien Les Rosiers (Espace Nelson Mandela) à partir de 10h. Ce sera un stand orienté lecture avec une sélection d’ouvrages proposés en partenariat avec la librairie Sauramps.
Lire la suite »

Les 37 plus grandes banques internationales en 2016 ont réduit leurs financements directs aux énergies fossiles de 22% par rapport à 2015. Si ce premier pas est à saluer, des efforts reste à faire dans le choix des entreprises qu’elles soutiennent.⇒⇒⇒⇒

Malgré le soutien apporté par Donald Trump, le déclin du charbon semble inévitable. ⇒⇒⇒⇒