Etats-Unis : Une étude effectuée sur six états confirme que l’industrie du fracking gonfle le nombre d’emplois ( créés) – Six-State Study Confirms Job Numbers Exaggerated by Fracking Industry

Publié: 14décembre par clata2013 dans Actualité, ECONOMIE, Monde
Tags:, , , ,

Traduction : Maureen Johnson Source : Econews du 22/11/13 http://ecowatch.com/2013/11/21/study-confirms-job-exaggerated-by-fracking-industry/

Les forages effectués dans les six états qui se trouvent au-dessus des formations schisteuses Marcellus et Utica ont créé bien moins d’emplois nouveaux que l’industrie et ceux qui la soutiennent ne le prétendent, d’après un rapport publié aujourd’hui par le Multi-State Shale Research Collaborative, groupe d’organismes de recherche au niveau des états, qui suivent la trace des impacts des forages pour le gaz de schiste.

Frank Mauro, directeur exécutif du Fiscal Policy Institute à New York dit : » Ceux qui soutiennent l’industrie ont gonflé l’impact sur l’emploi pour minimiser ou éviter complètement les taxes, la régulation et même l’étude approfondie des forages pour le gaz de schiste. »

 

Ces forages ont créé des emplois, surtout en Pennsylvanie et en West Virginia, et ont mis certaines zones à multiples forages dans ces états à l’abri des pires effets de la grande récession et de la reprise économique faible. Mais, comme ce rapport le documente, le nombre d’emplois créés est bien en dessous ce que prétend l’industrie, ne constituant qu’une petite partie de l’ensemble des emplois.

 

Amanda Woodrum, chercheur dans l’énergie à Policy Matters Ohio, dit : » Ce rapport montre très peu d’emplois liés au gaz de schiste créés dans l’Ohio. Si la Pennsylvanie et la West Virginia sont des indicateurs de ce à quoi on peut s ‘attendre dans l’Ohio, le nombre d’emplois dans l’industrie du gaz de schiste dans l’Ohio restera très modeste. »

 

Les formations schisteuses Marcellus et Utica s’étendent sous six états : New York, l’Ohio, la Pennsylvanie, la West Virginia, le Maryland et la Virginia. Le développement de (l’industrie) du gaz naturel dans ces six états a été alimenté par le prix élevé des produits de base entre 2000 et 2008. Parce que les prix ont baissé récemment, les activités de forage ont ralenti alors que le développement de (‘industrie du) pétrole au prix plus élevé s’est accéléré.

 

Stephen Herzenberg, directeur exécutif du Keystone Research Center en Pennsylvanie a dit : »Les forages pour le gaz de schiste n’ont eu que peu d’effet sur l’augmentation du nombre d’emplois dans les six états que nous avons étudiés.  Nous le savons parce que nous avons désormais des données concernant ce qui s’est effectivement passé, non pas sur ce que les partisans de l’industrie espéraient voir se passer. »

 

Les tendances récentes correspondent au schéma boom puis faillite ( boom and bust ) qui caractérise les industries extractives depuis des décennies. Cela signale également la nécessité pour ceux qui décident des politiques au niveau de l’état et au niveau local de collaborer pour voter des politiques qui servent l’intérêt général.

 

Herzenberg dit : » La West Virginia, la Pennsylvanie et l’Ohio sont liés depuis longtemps à la ressource « maudite » qu’est l’extraction du charbon et du pétrole, qui a donné des richesses à un petit nombre de personnes, mais laissé un héritage de pauvreté et de dégâts environnementaux dans leur sillage. La Pennsylvanie et ses voisins ne doivent pas répéter les erreurs du passé. »

 

Parmi les conclusions-clefs de la nouvelle étude :

 

Si l’augmentation du nombre d’emplois liés au gaz de schiste a contribué de façon positive à l’augmentation (l’ensemble du nombre ) d’emplois, le nombre d’emplois créés est bien en dessous de ce que prétend l’industrie et reste une petite partie de l’ensemble des emplois dans la région.

 

Entre 2005 et 2012, moins de quatre nouveaux emplois directement liés au gaz de schiste ont été créés pour chaque puits foré, bien moins que les estimations de certaines études financées par l’industrie, faisant état de pas moins de 31 emplois directs.

 

Sur 795 emplois, un seul est dû à l’embauche liée au gaz de schiste au niveau régional. Par contre, un sur six emplois est du aux secteurs de l’éducation et de la santé.

 

C’est dans la West Virginia que l’augmentation des emplois dans l’industrie (du gaz de schiste) a été la plus importante ( en tant que partie des emplois dans leur ensemble). Mais le nombre d’emplois liés au gaz de schiste constitue moins d’un pourcent du nombre total d’emplois en West Virginia et moins de la moitié d’un pourcent dans tous les autres états.

 

Beaucoup des emplois essentiels dans l’industrie extractive existaient avant l’arrivée de la fracturation hydraulique .

La Pennsylvanie, l’Ohio et la West Virginia comptaient ensemble 38% de tous les puits en activité dans le pays en 1990 et 32% en 2000.

Dans certains comtés avec une longue histoire d’extraction minière il y a eu un déplacement des emplois de l’extraction du charbon à celle du gaz de schiste.

 

L’industrie a exagéré les prévisions concernant l’emploi.Certains partisans de l’industrie ont mis sur le même pied les « nouvelles embauches » et les » emplois nouvellement créés » et ont attribué des statistiques concernant des emplois annexes aux forages pour le gaz de schiste même quand ceux-ci n’ont rien à voir avec les forages.

(Les auteurs) d’études financées par l’industrie ont utilisé des hypothèses douteuses pour la modélisation économique afin de gonfler le nombre d’emplois créés dans les industries d’approvisionnement liées (emplois indirects), ainsi que ceux créés par l’utilisation des revenus gagnés dans l’industrie ou ses fournisseurs ( emplois induits).

 

Les forages sont très sensibles aux fluctuations de prix, ce qui signifie que les emplois gagnés peuvent ne pas durer.

Dans certains comtés, il y a eu plus d’emplois perdus que gagnés quand les opérations de forage se sont déplacées vers des champs de pétrole de schiste, plus lucratifs, dans l’Ohio et le North Dakota.

Le nombre d’emplois directement liés au gaz de schiste dans toute la région des six états de Marcellus/Utica a baissé au cours des 12 derniers mois pour lesquels il existe des données – du premier trimestre 2012 au premier trimestre 2013.

 

Ted Boettner, directeur exécutif du West Virginia Center on Budget & Policy,dit : » Même si le développement (de l’industrie) du gaz de schiste a été important pour la reprise économique en cours dans la West Virginia, il constitue moins d’un pourcent du nombre total d’emplois. Cela signifie que les décisionnaires politiques doivent faire les investissements importants dans l’enseignement supérieur et la formation professionnelle qui diversifieront notre économie et la renforceront sur le long terme. »

Mauro dit : »Pour paraphraser John Kennedy, les décisionnaires qui se penchent sur les problèmes du gaz de schiste doivent « ne pas se demander ce que tu peux faire pour ta compagnie de gaz, mais ce que tu peux faire pour ton état. »

 

 

 

commentaires
  1. […] -Une étude effectuée sur six états confirme que l’industrie du fracking gonfle le nombre d’emplois ( créés) – Six-State Study Confirms Job Numbers Exaggerated by Fracking Industry: https://bastagazales.wordpress.com/2013/12/14/etats-unis-une-etude-effectuee-sur-six-etats-confirme-q… […]