Ces concentrations inédites ont de lourds effets sur l’atmosphère et les océans.

CONCENTRATIONS. « Nous savons avec certitude que le climat est en train de changer et que les conditions météorologiques deviennent plus extrêmes à cause des activités humaines telles que l’exploitation des combustibles fossiles », a déclaré dans un communiqué,  Michel Jarraud, le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l’ONU.
Les observations effectuées par les experts montrent que la concentration « du dioxyde de carbone (CO2), du méthane (CH4) et du protoxyde d’azote (N20) ont atteint de nouveaux pics en 2013 », écrit l’OMM.

METHANE. Le méthane est le deuxième plus important gaz à effet de serre. Environ 40% des rejets de CH4 dans l’atmosphère sont d’origine naturelle (zones humides, termites, etc.) et 60% d’origine humaine (élevage de bétail, riziculture, exploitation des combustibles fossiles, décharges, combustion de biomasse…

N2O. Les protoxyde d’azote est lui émis dans l’atmosphère par les océans, les sols, la combustion de biomasse, les engrais et divers processus industriels. Les activités humaines ne sont responsables « que » de 40% des émissions. Sur une période de 100 ans, l’impact du protoxyde d’azote sur le climat est 298fois supérieur à celui du dioxyde de carbone, à émissions égales. Le N2O joue aussi un rôle important dans la destruction de la couche d’ozone stratosphérique qui nous protège des rayons ultraviolets nocifs émis par le soleil.
En outre, les observations révèlent que le taux d’accroissement du dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique entre 2012 et 2013 représente la plus forte augmentation annuelle de la période 1984-2013.

Lire la suite http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20140909.OBS8589/gaz-a-effet-de-serre-nouvelle-concentration-record-en-2013.html?xtor=RSS-24

Les gaz à effet de serre atteignent des sommets en 2013

En savoir plus http://www.liberation.fr/terre/2014/09/09/les-gaz-a-effet-de-serre-atteignent-des-sommets-en-2013_1096503

Les commentaires sont fermés.