COMMUNIQUE DE PRESSE

Permis Plaine d’Alès, un aveu silencieux…

Il y a quelques mois, la compagnie Diamoco Energy déposait une demande de prolongation du permis exclusif de recherches d’hydrocarbures « Plaine d’Alès », arrivé à expiration le 2 avril 2014. Celui-ci avait été délivré à l’origine à la société Bridgeoil, par arrêté du 1er mars 2010, pour une période de validité de quatre ans et publié au Journal Officiel, le 2 avril 2010.

En octobre 2010, Bridgeoil, demandait auprès du Ministre de l’Écologie du Développement Durable et de l’Énergie, le transfert du permis à la société Diamoco Energy par une procédure de mutation de ce dernier.

Or cette mutation n’est pas, à ce jour, effective (non publiée au Journal Officiel). Alors pourquoi la société Diamoco Energy demande-t-elle cette prolongation alors qu’elle n’est pas titulaire de ce permis.

Depuis cette demande de prolongation, le collectif Basta!Gaz Alès a sollicité la Préfecture du Gard pour obtenir des informations sur les aspects juridiques de cette mutation et la validité de cette demande.

En Juin, nous avons demandé, par courrier, à la Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie de rejeter explicitement cette demande de prolongation mettant un terme définitif à l’existence de ce permis.

En Juillet, le collectif a interpellé, par lettre, le président du Conseil Général du Gard à la fois pour l’informer de la situation et pour lui demander d’intervenir auprès de la ministre pour qu’il soutienne notre demande.

Les députés Fabrice Verdier et Christophe Cavard ont parallèlement demandé, au cours de l’été, auprès de la Ministre, que cette prolongation soit rejetée.

En Août, la conseillère générale, Geneviève Blanc, a également interpellé le Préfet pour avoir des précisions sur la nature de cette prolongation.

La seule réponse obtenue à toutes ces démarches est …

…un silence méprisant de l’État et du Conseil Général.

A l’heure où le projet de loi sur la transition énergétique devrait impulser un nouveau modèle énergétique, par son silence, la Ministre laisse développer une filière énergétique du passé n’apportant aucune réponse à l’urgence de la question climatique. De plus, il est avéré que cette filière des hydrocarbures non conventionnels provoque de graves problèmes environnementaux et sanitaires.

Le collectif Basta!Gaz Alès insiste sur l’urgence de poser des actes de la part de la Ministre vis à vis cette demande de prolongation du permis «Plaine d’Alès» en cohérence avec une transition énergétique ambitieuse.

Collectif BASTA!GAZ Alès

Communiqué de presse : 20140911CommuPressPlainedAles

commentaires
  1. […] COMMUNIQUE DE PRESSE Permis Plaine d’Alès, un aveu silencieux… Il y a quelques mois, la compagnie Diamoco Energy déposait une demande de prolongation du permis exclusif de recherches d’hydrocarbures « Plaine d’Alès », arrivé à expiration le 2 avril…  […]

  2. knockaert Germaine dit :

    il faudrait tout simplement rappeler au élus que pour nous c’est toujours NON, et organiser une manif…