Comment Balkany a poussé Sarkozy dans le gaz de schiste

Publié: 3octobre par sebasta dans Actualité, Le gaz de schiste?, LOBBIES & Co. : Ils vous manipulent !
Tags:, , , , ,

Lors de son meeting à Lambersart jeudi 25 septembre, Nicolas Sarkozy a relancé la polémique sur le gaz de schiste en se disant favorable à son exploration en France. Une annonce qui doit beaucoup à l’action du lobby de l’énergie. Et notamment à deux barons du milieu. Julien Balkany, le frère de Patrick Balkany, qui s’est donné pour objectif d’ouvrir à la société canadienne Gasfrac le marché du gaz de schiste dans l’hexagone. Et Loïk Le Floch Prigent, l’ex patron de Elf et de Gaz de France longtemps choyé par la gauche.

Tonnerre et tremblement, nul n’a bronché, à part quelques écolos qui, on le sait, sont pour « le retour à la lampe à huile », quand Nicolas Sarkozy, en même temps que sa résurrection a annoncé celle de l’exploitation du gaz de schiste en France. Subitement la perspective est passée comme à la Poste un jour non férié. Allons-y, mettons le gaz. De ce mouvement de girouette, aucun citoyen ne doit être dupe : derrière le retour des trépans se cache le lobby de l’énergie. Au cœur de cette jungle nous avons identifié deux hommes, Julien Balkany frère de Patrick, l’exemplaire député-maire de Lavallois et l’intermittent  de la Santé, Loïk Le Floch Prigent.

Duo de choc

Dans le domaine des affaires qui touchent l’énergie, le pétrole ou le gaz, le duo Julien Balkany-Loïk Le Floch-Prigent fait l’effet de ce chewing gum qui s’en revient se coller sous vos semelles : ces deux là sont toujours embusqués au carrefour des supposées bonnes affaires fossiles. Julien Balkany est donc le jeune frère de son frère, l’idole de Lavallois et le conseiller Afrique privé de Nicolas Sarkozy.  Loïk Le Floch-Prigent ? On ne le présente plus. On se contente de le suivre, de Rhône Poulenc à la SNCF pour finir, et c’est sa médaille d’or, chez Elf. Un joyau de l’État qu’il va conduire à la déconfiture et la dilapidation. Son comportement d’aventurier amateur de comptabilités élastiques va le mener plusieurs fois en prison. La dernière au Togo où un notable d’Abou Dhabi, Abbas Al-Youssef, le poursuivait pour une escroquerie à « la nigériane » (on fait croire à quelqu’un que l’on a besoin de son aide financière pour débloquer un trésor qui, bien sûr, n’existe pas). Finalement le gentil Laurent Fabius a pu sortir de cellule son vieil ami Loïk. Ouf.

Longtemps, Julien Balkany s’est présenté comme le prince des traders, même à New York, « sa ville d’adoption » où , en compagnie d’un certain Daryl Nanes, il a monté un « hedge fund » capable, affirme-t-il, de rapporter du 33% !  Ce jeune Balkany qui a épousé une Darty, elle-même cousine de la femme de Jean Sarkozy, est un génie. Son CV est rempli de références d’études universitaires qui vont de Sciences Po à Berkeley…  c’est sûrement vrai puisque c’est écrit dans Wikipedia. Balkany et Le Floch ont fédéré leurs forces lors d’une bataille boursière au États-Unis où une petite société de pétrole du Texas, Vaalco, a déposé une plainte, affirmant qu’on a tenté de lui prendre sa boîte… Voilà donc notre duo de tycoons, de rois du pétrole à la française : pas une goutte de brut ou de gaz ne coule dans les tuyaux, mais l’argent des investisseurs afflue, ce qui leur permet de bien vivre aujourd’hui sur des lendemains qui chantent.

La suite sur : http://mondafrique.com/lire/economie/2014/10/03/comment-balkany-a-pousse-sarkozy-dans-le-gaz-de-schiste

Les commentaires sont fermés.