Gaz de schiste dans le Gers : le préfet demande de la « cohérence » à Ségolène Royal

Publié: 10octobre par clata2013 dans Actualité, France, Ils interpellent, LES PERMIS, Les Permis en France, MOBILISES ET COMBATIFS, NI ICI NI AILLEURS
Tags:, , , , , , ,

On entend tout et son contraire dans les dossiers de gaz de schiste. Forage, pas forage ? Autorisé, pas autorisé ? Dans le Gers, quatre zones intéressent les industries pétrolières internationales (Saint-Griède, Eauze, Mirande et Astarac). Samedi, à Auch, le Collectif gersois « Non au gaz de schiste » manifestera, craignant l’autorisation du projet de Saint-Griède alors que, dans le même temps, la ministre de l’Environnement retire le projet du Lubéron. Difficile d’y voir clair, d’autant que, et c’est sur ce point que le préfet du Gers s’impatiente, la législation contient des failles.

Intervention directe

Le préfet du Gers a affirmé au Collectif 32 non au gaz de schiste, mardi, être intervenu auprès de Ségolène Royal. « J’ai personnellement demandé, le 2 octobre dernier, à Madame le ministre de l’Écologie de bien vouloir mettre à l’étude une disposition juridique permettant rapidement de rendre plus cohérente l’action de l’État dans la mise en œuvre des instructions ministérielles. »

La loi interdit en effet d’exploiter le gaz avec la technique de fracturation hydraulique alors que le code minier ne donne aucune information sur la différence entre les hydrocarbures conventionnels et les autres.

Lire la suite http://www.sudouest.fr/2014/10/10/le-prefet-ecrit-a-la-ministre-1699222-2374.php

Les commentaires sont fermés.