Le gaz de schiste, la fausse bonne idée des politiques

Publié: 16octobre par sebasta dans Actualité, Le gaz de schiste?, MOBILISES ET COMBATIFS, Mobilsation en France, NI ICI NI AILLEURS
Tags:, , , ,

Pendant que la France tente de s’initier à la transition énergétique, avec un projet de loi débattu en ce moment-même à l’Assemblée nationale, la question sur l’exploitation du gaz de schiste réapparait. Et tandis que certains louent son efficience économique, il convient de creuser un peu plus le sujet pour tenter de délimiter le faux du vrai.

non

C’est un fait. Les Français sont contre le gaz de schiste sur le territoire national. D’après un sondage BVA publié le jeudi 2 octobre, 62 % se déclarent « plutôt » ou « tout à fait opposés » à son exploitation. La question ainsi posée aux Français intervient tandis que Nicolas Sarkozy, de retour aux affaires politiques depuis fin septembre, s’est déclaré pour lors d’un meeting dans le Nord. Se sentant pris de court, le gouvernement, par la voix de sa ministre de l’écologie Ségolène Royal, a réaffirmé sa position en déclarant qu’il n’y aurait pas d’exploitation ni même d’investigation sur le sujet.

Un clivage politique plutôt clair

Le positionnement pour ou contre l’extraction du gaz de schiste respecte en effet plus ou moins le clivage gauche-droite en France. Du côté des sympathisants de gauche, la question est ainsi tranchée : 80 % d’entre eux sont résolument contre l’exploitation. En revanche, côté sympathisants de droite, la question continue d’être nourrie d’une dose d’incertitude : seuls 51 % se déclarent pour le gaz de schiste.

Mais la position des socialistes, apparemment ferme et définitive, n’a pas toujours été unanime. Tandis que le rapport Gallois sur la compétitivité affirme en novembre 2012 que « La France pourrait prendre l’initiative de proposer avec l’Allemagne… un programme sur le gaz de schiste», le ministre du redressement productif d’alors, Arnaud Montebourg, réitère des propos tenus quelques mois plus tôt et incite la France à « mettre ces questions sur la table ». Devant le tollé provoqué dans les rangs écologistes – Jean-Vincent Placé évoquant notamment le risque de « fracture dans la majorité » –, Jean-Marc Ayrault et François Hollande rappellent la position qui est celle du gouvernement sur le sujet : l’interdiction pure et simple de l’extraction du gaz de schiste…

La suite sur : http://www.greenetvert.fr/2014/10/16/le-gaz-de-schiste-la-fausse-bonne-idee-des-politiques

Les commentaires sont fermés.