Les discussions auront duré près de huit heures, mais elles ont finalement abouti. L’Union européenne a trouvé un accord dans la nuit de jeudi à vendredi 24 octobre sur son plan climat, mettant au point la « politique énergétique et de climat la plus ambitieuse au monde », s’est félicité le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

Le texte prévoit trois objectifs :
Réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’UE de 40 % d’ici à 2030 par rapport à 1990
Porter la part des énergies renouvelables à 27 % (contre 14% aujourd’hui)
Améliorer l’efficacité énergétique de 30 % d’ici à 2030.

Les Européens, poussés notamment par l’Espagne et le Portugal, ont aussi décidé d’augmenter les objectifs d’« interconnexions » entre réseaux électriques au sein de l’Union, pour les porter à 15 %, et ainsi accroître l’indépendance énergétique de l’UE.(…)

(…) Les représentants des associations environnementales, eux, ont vite douché les élans d’enthousiasme, jugeant l’accord décevant. « Les dirigeants de l’UE donnent un coup de frein à l’énergie propre », a dénoncé Greenpeace. Les objectifs « sont bien en deçà de ce qui pourrait être fait par l’Europe pour combattre le changement climatique », ont estimé les Amis de la Terre. Pour Oxfam, « une action insuffisante de la part des pays les plus riches fait peser le fardeau sur les populations les plus pauvres, les plus affectées par le changement climatique et les moins responsables de cette crise ».(…)

En savoir plus http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/24/les-pays-europeens-s-engagent-a-reduire-leurs-emissions-de-gaz-a-effet_4511680_3244.html

Les commentaires sont fermés.