285181035_B973936257Z.1_20141030203922_000_G4R3CHAP0.1-0

Et si demain l’exploration de gaz de houille avait-lieu dans l’Avesnois ? L’idée suscite plus que des inquiétudes chez certains défenseurs locaux de l’environnement…

Tout commence fin 2011. Avec cette demande, auprès du ministère de l’Écologie par la société BasGas Energia France SAS, pour être autorisée à rechercher des hydrocarbures liquides ou gazeux dans notre région. De quoi laisser songeurs les défenseurs de l’environnement. Et motiver deux réunions. En tout début d’été. Une à Floyon. Une à Locquignol.

Objectif des organisateurs dont Jacques Lainet : sensibiliser la population aux conséquences de l’exploitation du gaz de houille. Un gaz constitué du gaz de mines et du gaz de couche. Le premier est issu de mines de charbons exploitées. Le second est produit à partir de couches de charbon n’ayant pas donné lieu à une exploitation minière classique en raison de leur profondeur ou de leur mauvaise qualité (*). Fracturer la roche pour obtenir du gaz, il n’en est pas question en France puisque la loi du 13 juillet 2011 l’interdit. Ce qui n’empêche pas d’effectuer des recherches. BasGas Energia France a fait la demande pour cinq ans d’un permis de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux. Sur 700 km2.

C’est ce permis intitulé Permis Nord-Cambrai et qui mord sur la Sambre-Avesnois que regarde de près Jacques Lainet de l’association Hainaut Avenir Environnement. « Toute la zone supérieure de la forêt de Mormal serait concernée. Or, celle-ci est une source importante en eau potable et en zone forestière publique ».

Lire la suite http://m.lavoixdunord.fr/region/peut-etre-du-gaz-de-houille-dans-l-avesnois-ca-sent-la-ia12b0n2465290

Les commentaires sont fermés.