Total, Suncor et Teck investissent 13,5 milliards dans les sables bitumineux

Publié: 3novembre par clata2013 dans Actualité, ECONOMIE, HYDROCARBURES NC, LOBBIES & Co. : Ils vous manipulent !, Monde, NI ICI NI AILLEURS, sables-bitumineux
Tags:, , , , , ,

dsc_0569

Les pétroliers français Total et canadien Suncor, associés avec le groupe minier canadien Teck, vont investir 13,5 milliards de dollars pour exploiter une mine de sables bitumineux, a annoncé mercredi 30 octobre Suncor.
Pour cela, les trois groupes ont créé une société dédiée à cette exploitation, Fort Hills Energy. C’est Suncor, avec 40,8 % des actions, qui en sera le premier actionnaire, le Français Total détenant 39,2 % du capital et le groupe minier Teck en possédant 20 %, selon le communiqué de Suncor.

Pour le pétrolier Total, c’est une revanche sur son retrait au début du printemps du projet d’usine pétrolière en Alberta, toujours avec Suncor, et qui s’était soldé par une perte de 1,6 milliard de dollars. Cette usine devait permettre de réduire la viscosité des pétroles bitumineux afin de pouvoir les traiter dans les raffineries traditionnelles. Total avait précisé lors de cet échec qu’il restait engagé sur les projets de Fort Hills qui trouve mercredi sa justification et sur le projet minier de Joslyn.

Lire la suite http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/10/31/total-suncor-et-teck-investissent-13-5-milliards-dans-les-sables-bithumeux_3505747_3234.html

Total investit dans la manière la plus chère et la plus sale de produire du pétrole

Les sables bitumineux, c’est un bitume très visqueux aggloméré à du schiste et du sable, contenu dans les sols de la province de l’Alberta, au Canada, mais aussi du Venezuela ou de Madagascar, parfois très profondément, souvent sous des zones de forêts. Après un procédé long, complexe, très cher et énergivore (d’énormes machines, beaucoup d’eau, d’électricité, de carburant, etc.), on peut extraire de ce bitume du pétrole exploitable. Total est un des groupes les plus actifs notamment au Canada, où le groupe français a déjà investit plus de 8 milliards d’euros. Misant sur un baril très cher à l’avenir, Total a pour objectif à terme que 10 % de son pétrole provienne de ces sables. Au Canada, l’exploitation des sables bitumineux a déjà détruit 3 000 km² de forêts, pollué des lacs et des rivières.

« C’est une véritable usine à gaz : un baril de pétrole issu des sables bitumineux émet, de l’extraction à la consommation, 5 fois plus de gaz à effet de serre qu’un baril de pétrole conventionnel, explique Yannick Rousselet, chargé de campagne Énergie, présent ce matin à Rennes. Il s’agit d’un vrai crime climatique ! »

http://energie-climat.greenpeace.fr/greenpeace-investit-des-stations-service-total

Les commentaires sont fermés.