Un rapport accablant sur un gazoduc de TransCanada déterré après des années

Publié: 11novembre par clata2013 dans Actualité, IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SANITAIRES, LOBBIES & Co. : Ils vous manipulent !, Monde
Tags:, , , , ,

index

Une enquête de CBC a permis de découvrir un rapport dont l’existence a été tenue sous silence durant des années par le fédéral. Ce rapport dresse un portrait critique de la rupture d’un gazoduc problématique de TransCanada.

Le 20 juillet 2009, la canalisation principale Peace River, dans le nord de l’Alberta, a explosé. Les flammes se sont élevées jusqu’à 50 mètres dans les airs et ont rasé deux hectares d’un secteur boisé. Peu de gens ont appris l’existence de la rupture, si ce n’est les membres de la Première Nation des Dénés Tha’, dont le territoire a été le théâtre de l’accident. Dans un rapport préliminaire datant du début de 2011, l’Office national de l’énergie (ONÉ) a critiqué les inspections « inadéquates » et la gestion « inefficace » de TransCanada, qui exploitait le pipeline détenu par sa filiale NOVA Gas Transmission.

D’habitude, les rapports finaux sont publiés par les organismes de contrôle, qu’il s’agisse de l’ONÉ ou du Bureau de la sécurité des transports du Canada, mais dans ce cas-ci, le rapport a été divulgué seulement le mois dernier, lorsque CBC en a fait la demande en vertu de la Loi d’accès à l’information. L’ONÉ explique qu’il s’agit d’une « erreur administrative » : un employé a quitté l’Office sans transmettre le document.  TransCanada n’avait pas répondu à la demande d’entrevue de CBC lundi soir.

Le rapport révèle que la canalisation principale Peace River a un taux élevé de ruptures, soit six depuis les années 1970. Ce taux est cinq fois plus élevé que le taux national mentionné dans un autre rapport datant de 2004.

Lire la suite http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2014/02/04/001-rapport-gazoduc-peace-river-transcanada.shtml

Les commentaires sont fermés.