Article issu de l’Obs –

VIDEO. Les pétroliers continuent-ils à s’intéresser au potentiel du Bassin parisien malgré la loi ? « L’Obs » a tenté de le vérifier, en Seine et Marne, deuxième gisement estimé de gaz de schiste en France.

Entre Coulommiers et Provins, les chevalets de pompage accompagnent l’automobiliste. Ces « têtes de cheval », que l’on aperçoit à l’horizon, rappellent les paysages industriels du Texas. Pourtant c’est bien aux portes de Paris que Vermilion Energy, une entreprise pétrolière canadienne, extrait l’or noir depuis la fin des années 90.

L’entreprise fournit la moitié de la production française et détient les trois plus grosses concessions du territoire, dont Champotran, en Seine-et-Marne. Les machines de Vermilion forent ici jour et nuit, à 3.000 mètres de profondeur, dans la roche-mère, pour en extraire du pétrole dit « conventionnel », par opposition au pétrole non-conventionnel, terme pour désigner l’huile ou le gaz de schiste.

L’article en entier : http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20141105.OBS4129/gaz-de-schiste-le-filon-parisien-est-il-toujours-convoite.html

Les commentaires sont fermés.