Saint Félix de Pallière, un « exemple » d’aprés mine : taux record de pollution et inaction des pouvoirs publics

Publié: 25novembre par sebasta dans Actualité, France, IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SANITAIRES, Les mobilisations, MOBILISES ET COMBATIFS, Prochains Rendez-Vous
Tags:, , , , , , , , ,

Environ 120 personnes étaient réunies au Capitol, vendredi soir pour la conférence, Sites miniers : Risques et pollutions. A l’invitation du collectif Basta!Gaz Alès, Jean François Narbonne, toxicologue, professeur à l’Université Bordeaux 1, docteur ès sciences, expert auprès de l’AFSSA,  André Picot, toxico-chimiste, professeur d’Université, directeur honoraire du CNRS, expert auprès de l’Union Européenne, Hubert Seillan, juriste, professeur de droit sont venus parler d’un sujet qu’ils connaissent bien, l’aprés-mine et plus particulièrement du site de Saint Félix de Pallière.

IMG_1657

Cette conférence a pu se faire grâce à Johnny Bowie, qui fut un des premiers riverains du site à tirer la sonnette d’alarme quand aux dangers liés à l’exploitation ancienne de ce site (Mine de Zinc, de Plomb et d’Arsenic) ainsi qu’à l’inaction des pouvoirs publics concernant sa gestion.

Le professeur Narbonne a commencé la conférence en expliquant comment on déterminait les taux de pollution sur un site minier ainsi que les taux de contamination chez les personnes en contact avec cette pollution. Les taux présentés par le professeur Narbonne pour le site de Saint Félix de Pallière sont très très très largement au dessus des taux acceptables.
La présentation du Professeur Narbonne :
Alès 11 14

Le professeur Picot a continué en développant les risques de pollution liés à la fracturation hydraulique dans l’exploration et l’exploitation des gaz et huiles de schiste ou de charbon.
La présentation du Professeur Picot :Présentation GDS ALES 2014 .ppt
Un dossier plus complet sur la toxicologie du gaz de schiste sur le site d’ATC : http://www.atctoxicologie.fr/les-gaz-de-schiste-bilan-toxicologie-et-chimique
Le dossier sur Saint Félix de Pallière sur le site d’ATC : http://www.atctoxicologie.fr/chape-de-plomb-sur-le-site-minier-de-saint-f%C3%A9lix-de-palli%C3%A8res7

IMG_1654

Johnny Bowie a conclu les interventions en expliquant de manière claire et précise la situation du site de Saint Félix de Paillère : les taux de Plomb et d’Arsenic, un bref rappel historique, les multiples alertes vers l’opinion publique, les sollicitations des pouvoirs publics et l’inaction en réponse.

En substance, voici les recommandations de la préfecture visant à « protéger » les riverains :
– Se laver fréquemment les mains, se couper les ongles courts et les brosser régulièrement.
– Laver les jouets utilisés en extérieur et ne pas laisser les enfants jouer dans la terre.
– Éviter de consommer les fruits et légumes cultivés sur des sols potentiellement contaminés par les métaux, ou privilégier les cultures hors-sol.
– Éviter l’utilisation de l’aspirateur ou du balai qui soulèvent les poussières et préférer la serpillière.
– Limiter l’entrée des poussières extérieures par les chaussures, les objets, ou les animaux domestiques.
– Recouvrir les abords des habitations de dallage, graviers, ou herbe.
– Éviter les tapis et moquettes dans les intérieurs qui retiennent les poussières.

La deuxième partie de la soirée fut l’objet d’un débat où les questions juridiques ont dominé les échanges. Hubert Seillan, après un bref rappel du fonctionnement des diverses instances judiciaires, a dressé la liste des actions à mener en justice par les victimes en se regroupant afin que ces démarches gagnent en efficacité. Il a rappelé que les faits et les préjudices étaient établis et incontestables grâce à l’expertise des professeurs Picot et Narbonne et que la justice devait être maintenant saisie.

L’association des riverains de la mine de Saint Félix de Pallière ont eu l’occasion de prendre la parole pour dire qu’ils s’inscrivaient dans une démarche positive vis à vis de la situation qu’ils doivent affronter au quotidien. Ils rencontreront le Sous-Préfet le mardi 9 décembre à 14h et feront une réunion publique d’information le samedi 10 Janvier à Thoiras.

La mobilisation autour de cette association et de Johnny Bowie doit se poursuivre et s’amplifier, donc si vous souhaitez les rejoindre pour faire en sorte que la situation de ce site et des gens qui y vivent s’améliore, vous serez les bienvenus !

commentaires
  1. loubier marie dit :

    je souhaite rejoindre votre association, j’ai une propriété à saint félix à côté du hameau de lale

    • bastagaz!ales dit :

      Bonjour Marie désolé de répondre un peu tardivement, notre prochaine réunion aura lieu jeudi 08 Janvier 2015 à partir de 18h30 au « Bar des Amis »
      au 196 Grand Rue à ALES, peut être à Jeudi.
      Bonne journée
      Alain

  2. […] Saint Félix de Pallière, un « exemple  d’aprés mine : taux record de pollution et inaction d…. Environ 120 personnes étaient réunies au Capitol, vendredi soir pour la conférence, Sites miniers : Risques et pollutions. […]