La protestation gagne en intensité et s’est étendue à plusieurs quartiers et localités de Tamanrasset. Une marche à laquelle ont pris part près de 600 personnes a été organisée, ce mercredi 14 janvier pour protester, encore une fois, contre l’exploitation du gaz de schiste à In Salah.

Les étudiants du centre universitaire se sont joints à ce mouvement qui a vu aussi la participation d’une cohorte de lycéens et de collégiens. Ces derniers ont, pour la quatrième journée consécutive, boudé l’école en signe de solidarité avec les habitants de Tidikelt, qui entament leur 15e jours de protestation et de révolte contre l’extraction des ressources schisteuses dans le Sud.

Lire la suite sur ElWatan

Les commentaires sont fermés.