C’est le général-major, Abdelghani Hamel, qui serait pressenti pour rendre publique la décision du président Bouteflika sur le gaz de schiste. Ici, à In-Salah, sa venue serait imminente.
Quant à la décision en elle-même, aucun détail n’a filtré. En revanche, les manifestants gardent l’espoir quant à l’arrêt de l’exploration du gaz non conventionnel.

Pour la première fois depuis le déclenchement, le 1er janvier dernier, du mouvement antigaz de schiste, les citoyens d’In-Salah ont renoncé, hier, à leur marche quotidienne. Et pour cause, ils ont été rassurés par les représentants du collectif citoyen, entrés en contact avec les autorités notamment depuis la venue du DGSN, le général-major, Abdelghani Hamel, qu’“une réponse favorable” à leur revendication est imminente. “SVP, ne marchons plus à partir d’aujourd’hui. Nous venons tout juste d’apprendre que la réponse des autorités sera annoncée incessamment. D’où, nous vous appelons à rester calmes et attendre cette réponse qui interviendra dans les toutes prochaines heures ou, au plus tard, dans deux ou trois jours.”

Lire la suite sur http://www.liberte-algerie.com/actualite/in-salah-retient-son-souffle-218534

Les commentaires sont fermés.