Juba – L’exploitation pétrolière dans l’État d’Unité, au Soudan du Sud, a définitivement contaminé les nappes phréatiques d’une large zone bordant les zones marécageuses du Nil-Blanc, rendant inconsommable l’eau bue par plus de 180.000 personnes, selon une étude publiée jeudi à Juba par une ONG allemande.

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés.