Si l’Union européenne a été le premier grand bloc de pays à avoir présenté sa contribution à la Conférence sur le Climat (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre, les ONG environnementalistes ont critiqué son manque de clarté, de transparence et d’ambition. Pour rappel, les ministres de l’Environnement de l’UE ont présenté le 6 mars 2015 la contribution de l’UE qui s’engage à un objectif contraignant de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici 2030 par rapport à 1990. L’objectif de la conférence de Paris est d’adopter un accord mondial ambitieux et juridiquement contraignant pour 2020, censé remplacer le Protocole de Kyoto.

L’ONG Friends of the Earth (FOE) se félicite du fait que l’UE soit la première économie majeure à avoir abattu ses cartes, mais déplore en revanche dans un communiqué que l’offre de l’UE soit bien en deçà de la « juste part » qui revient à l’UE dans l’action requise pour éviter un changement climatique dangereux. La réduction d’au moins…

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés.