Kinshasa – La menace de l’exploitation pétrolière continue de peser sur le parc national des Virunga, la plus vieille réserve naturelle d’Afrique, dans l’est de la République démocratique du Congo, même après l’annonce de l’abandon des projets d’une société pétrolière britannique.

Kinshasa a indiqué vendredi vouloir trouver un terrain d’entente avec l’Unesco afin de pouvoir exploiter le pétrole qui pourrait se trouver sous le périmètre de ce joyau classé au patrimoine mondial de l’humanité…

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés.