La France s’apprête à accueillir en décembre la Conférence internationale sur le climat, et pour en boucler le budget, le gouvernement a offert à quelques grandes entreprises de devenir sponsors officiels de l’événement. Celles-ci participeront également à une multitude d’événements public-privé semi-officiels, en marge de la Conférence proprement dite. Même lorsqu’il ne s’agit pas de firmes directement impliquées dans le secteur des énergies polluantes, les grandes entreprises ont-elles vraiment la légitimité nécessaire pour bénéficier d’une place aussi privilégiée dans les négociations climatiques ?

Lire la suite…

Les commentaires sont fermés.