Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, a jugé vendredi « extrêmement grave » la demande de permis d’exploitation de gisements de pétrole en Essonne par une société canadienne, craignant qu’elles cachent une volonté d’exploration future des réserves d’huile de schiste. ⇒⇒⇒⇒

 

 

 

Les commentaires sont fermés.