Un projet de fracturation hydraulique dans l’Ouest canadien a causé l’un des plus importants séismes liés à cette technique d’extraction : un tremblement de terre de magnitude 4,4 a secoué la région nord-est de la Colombie-Britannique en août 2014. C’est ce qu’a rapporté la commission de réglementation de l’industrie pétrolière et gazière de cette province à la chaîne publique CBC, visant les activités de la compagnie Progress Energy, filiale du groupe public malaisien Petronas. ⇒⇒⇒⇒

Les commentaires sont fermés.