Chacun connaît l’extrême dangerosité de toute recherche et exploitation de gaz de schistes : dévastation des terres, empoisonnement des nappes phréatiques et de l’eau potable y compris avec des remontées radioactives, aggravation dramatique de l’effet de serre avec son cortège de perturbations climatiques, risques sismiques accrus… ⇒⇒⇒⇒

 

Les commentaires sont fermés.