Si EGL, devenue Française de l’énergie, pouvait par le passé forer, pour tester la valeur du gaz de houille, sans passer par l’étape  » avis des communes » ce n’est plus le cas. Certes, l’avis n’est que consultatif, seule la préfecture peut agir, mais le scrutin permet de donner une tendance au représentant de l’État comme à l’industriel – bien que les associations écologistes doutent que l’un ou l’autre en ait cure.⇒⇒⇒⇒

 

Les commentaires sont fermés.