Le rejet du projet d’oléoduc Keystone XL annoncé vendredi par le président américain, Barack Obama, marque un tournant dans une saga qui dure depuis sept ans et force pour l’instant le Canada à trouver d’autres moyens pour exporter son pétrole. ⇒⇒⇒⇒

 

Les commentaires sont fermés.