Une bonne centaine de militants d’Actions non-violentes COP 21 (ANV-COP 21) ont transformé, samedi 7 novembre au matin, le parvis devant le siège de Total, à La Défense (Hauts-de-Seine) en « scène de crime ». Le pétrolier français, rebaptisé « serial killer du climat », est accusé d’assassiner la planète. ⇒⇒⇒⇒

 

Les commentaires sont fermés.