Aux États-Unis comme ailleurs, la contamination de l’eau est l’un des principaux risques associés à la technique de la fracturation hydraulique, nécessaire pour exploiter le gaz de schiste. Certaines images d’eau du robinet prenant feu au contact d’une allumette ont fait le tour du monde, mais les infiltrations de gaz dans les nappes phréatiques ne sont pas la seule source potentielle de pollution liée au fracking. Les réseaux d’eau urbain sont eux aussi exposés. Second volet de notre reportage sur l’industrie du gaz de schiste dans l’Ohio.

Deuxième partie

Les commentaires sont fermés.