Le ministre de l’Environnement, David Heurtel, a affirmé mercredi que l’exploitation des éventuelles réserves de gaz de schiste de l’île d’Anticosti soulève des questions environnementales « très sérieuses », surtout dans un contexte de lutte contre les changements climatiques. Il a d’ailleurs répété que le gouvernement Couillard est peu enthousiaste à l’idée d’aller forer le sous-sol de l’île. ⇒⇒⇒⇒

image

 

Les commentaires sont fermés.