Quelques semaines après l’accord de la COP21, le rapporteur public du tribunal administratif de Cergy-Pontoise préconise que Total puisse reprendre ses recherches de gaz de schiste dans la région de Montélimar. Des recherches qui avaient pourtant interrompues par l’abrogation en 2011 d’un permis, en raison de la loi qui interdit le recours à la fracturation hydraulique.

Lire la suite avec l’interview de Thomas PORCHER ⇒⇒⇒⇒

Les commentaires sont fermés.