Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a réaffirmé jeudi son opposition à la fracturation hydraulique sur l’île d’Anticosti. Il a qualifié de « mauvaise décision » l’entente conclue par le précédent gouvernement avec trois compagnies d’exploration pétrolière, dont Pétrolia. ⇒⇒⇒⇒

 

Les commentaires sont fermés.