Dimanche 28 février, 15.000 personnes se sont rassemblées à Barjac, dans le Gard, pour demander l’interdiction totale de recherche et d’exploitation de gaz, pétrole de schiste et autres hydrocarbures non-conventionnels. Une démonstration aussi puissante que le rassemblement de Villeneuve-de-Berg, en 2011 qui avait conduit à rendre illégale la fracturation hydraulique.

Barjac2« On voulait mettre ce rassemblement dans la perspective de Villeneuve-de-Berg, contrat rempli ! », affiche, la mine réjouie, Sébastien Espagne, co-organisateur de la manifestation de Barjac, et membre du collectif Basta gaz Alès. 15 000 personnes se sont mobilisées ce dimanche 28 février dans ce village aux confins du Gard et de l’Ardèche, dans ce pays « gardéchois », pour exprimer leur refus de l’exploration et de l’exploitation du gaz, pétrole de schiste et autres hydrocarbures non-conventionnels. Beaucoup, Gardéchois ou d’un peu plus loin sont venus avec leurs enfants.

Les départements concernés par le permis de recherche de Montélimar, réactivé par la justice, sont fortement représentés : Drôme, Ardèche, Vaucluse, Gard et Hérault. Une vingtaine de bus ont convergé d’un grand quart sud-est, depuis l’Allier, les Alpes-Maritimes, la Haute-Savoie… Quelques-uns viennent de région parisienne ou encore du Nord, régions impactées par les projets d’extraction. « Après 5 ans de lutte, on a toujours autant de populations qui sont opposées, donc pour nous c’est une réussite totale aujourd’hui », se félicite Sébastien Espagne.

Barjac a été choisi pour la multitude de symboles qui s’y concentrent. Haut-lieu touristique entre Gorges de l’Ardèche et Cévennes, la commune est sur le périmètre ou limitrophe de trois permis expirés mais en cours d’instruction pour être renouvelés, dits du bassin d’Alès, de Navacelles et de la plaine d’Alès. Elle est concernée par le permis de Montélimar. Et puis la commune de 1.500 habitants est très active dans des initiatives de transition écologique.

La suite sur : http://www.reporterre.net/A-Barjac-15-000-manifestants-contre-le-gaz-de-schiste

Les commentaires sont fermés.