A Lacq, le scandale sanitaire que couvrent élus et autorités via @Reporterre

Publié: 22mars par sebasta dans Actualité, IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SANITAIRES
Tags:, , , , , ,

par Michel Rodes, secrétaire de la Sépanso Aquitaine, la fédération régionale des associations de protection de la nature de la région Aquitaine.

lacq

Pendant plus d’un demi-siècle, les habitants de Lacq, dans le Béarn, ont été intoxiqués par l’exploitation des champs gaziers voisins. Une étude sanitaire a prouvé la surmortalité ainsi provoquée, explique l’auteur de cette tribune, mais les autorités refusent de poursuivre les recherches épidémiologiques.

Lacq, au pied des Pyrénées, est une vaste vallée traversée par le gave de Pau. La région dans laquelle elle se situe, le Béarn, est souvent présentée comme un pays de cocagne : verts pâturages, vignoble de Jurançon, proximité de la montagne, de l’Espagne, de la mer. On est à 100 km de Biarritz.

Avec la mise en exploitation du gisement du gaz de Lacq, en 1959, le Béarn a été décrit comme un eldorado, une nouvelle Californie. L’argent coulait à flot et réveillait Pau, la ville du bon roi Henri IV. Ce fut le départ d’un mythe : celui de la compatibilité du passé rural et de l’industrie du futur. Une image s’est partout imposée : la paire de vaches béarnaises (emblèmes du blason local) creusant leur sillon, labourant devant les torchères et les derricks de pétrole.

La préfecture et les élus ont préféré cacher l’étude

L’envers du décor a été révélé dès 1960 par des photos de Paris Match : les enfants allaient à l’école de Lacq avec le masque à gaz en bandoulière. En cas de fuite du gaz brut, chargé de 16 % d’hydrogène sulfuré, c’était le masque ou la mort immédiate. La vaste usine de désulfuration, gérée par la SNPA (Société nationale des pétroles d’Aquitaine), puis par Elf et Total, crachait à l’époque environ 700 tonnes par jour de SO2 (dioxyde de soufre), anhydride sulfureux.

La suite sur Reporterre : http://reporterre.net/A-Lacq-le-scandale-sanitaire-que-couvrent-elus-et-autorites

commentaires
  1. […] Source : A Lacq, le scandale sanitaire que couvrent élus et autorités via @Reporterre […]