Le potentiel en hydrocarbures des bassins du sud-ouest du pays s’avère très important.

Le domaine minier national n’a pas encore livré tous ses secrets. En un mot, il reste beaucoup de pétrole et de gaz à découvrir, l’Algérie restant sous-explorée. Telle est la conclusion principale de la rencontre organisée par l’Agence nationale de valorisation des hydrocarbures (Alnaft) sur l’activité prospection dans le secteur des hydrocarbures.⇒⇒⇒⇒

d-il-y-a-encore-beaucoup-de-petrole-et-de-gaz-a-decouvrir-5f4b2

Les commentaires sont fermés.