La hausse du prix du brut au-dessus de 50 dollars redonne des perspectives aux producteurs des États-Unis.

À ce rythme, les hydrocarbures non conventionnels pourront bientôt dire merci à l’Opep. Depuis que l’organisation emmenée par l’Arabie saoudite s’est employée à redresser les cours du pétrole, désormais bien installés au-dessus de la barre des 50 dollars le baril -, les pétrole et gaz de schiste ont repris des couleurs aux États-Unis. ⇒⇒⇒⇒

 

Les commentaires sont fermés.