Articles Tagués ‘Chine’

Energie fossile la moins émettrice de gaz à effet de serre, la consommation de gaz devrait croître dans la perspective d’un bouquet énergétique plus durable.⇒⇒⇒⇒

 

IMG_0119

 

Sydney – Les groupes miniers peinent à rester à flot après une rude année qui a vu la dégringolade des cours. Et en 2016, ils devront encore se serrer la ceinture, avec à l’horizon fermetures et coupes sévères dans les dépenses, prédisent les analystes. ⇒⇒⇒⇒

 

La production du pétrole de schiste chute, celle du gaz de schiste pourrait très bientôt en faire autant. Il n’y a pas que le pétrole : les prix de toutes les principales matières premières se sont effondrés. Et de très sérieux doutes pèsent sur l’économie de la Chine… ⇒⇒⇒⇒

 

Les cours du gaz naturel enregistrent une tendance baissière similaire à celle du pétrole, se répercutant nécessairement sur les exportations algériennes de ce combustible.
Cherif Bennaceur – Alger (Le Soir)
– Les cours du gaz naturel observent la même tendance baissière que les prix du pétrole. Dans la mesure où ils sont liés en partie à ceux du pétrole, les cours du gaz naturel subissent la dégringolade des cours de l’huile. ⇒⇒⇒⇒

 

Une étude du Boston Consulting Group assure que l’extraction de pétrole et de gaz de schiste (fracking) est le principal facteur de la réduction des coûts de production aux Etats-Unis. Celui-ci pourrait être 2% à 3% moins élevé qu’en Chine en 2018. Sauf que le pétrole de schiste est soumis à la forte volatilité des cours du baril de Brent… ⇒⇒⇒⇒

barack-obama-etait-recu-a-pekin-par-son-homologue-chinois_2203512_800x400

© Photo AFP GREG BAKER

Un accord inédit. Voire même « historique » pour certains, reprenant là les mots de Barack Obama sans les mettre en perspective. Ce mercredi 12 novembre, médias et commentateurs saluent de manière quasiment unanime l’annonce conjointe Etats-Unis – Chine. Qu’en est-il réellement?

Les faits. Barack Obama et Xi Jinping ont annoncé ce mercredi à Pékin leurs objectifs en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Les Etats-Unis annoncent une réduction de 26 à 28 % de leurs émissions d’ici 2025 par rapport à 2005. Quant à la Chine, elle envisage d’atteindre un pic des siennes autour de 2030, si possible avant est-il précisé.

Ces annonces sont-elles inédites ? Au sommet de Ban Ki-moon sur le climat le 23 septembre dernier à New-York (ici un Mémo des résultats), Zhang Gaoli, premier vice-premier ministre de Chine, avait déjà annoncé que la Chine voulait au plus tôt atteindre un pic d’émissions pour ensuite les réduire. Par ailleurs, la Chine avait déjà annoncé vouloir réduire l’intensité carbone (émissions de GES par unité de PIB) de son économie de 40% à 45% d’ici à 2020 par rapport à 2005. Seule l’annonce de la date butoir de 2030, assez éloignée, est donc nouvelle. De leur côté, les Etats-Unis et Barack Obama s’étaient jusqu’ici limités à des objectifs pour 2020, à savoir une réduction des émissions de 17% par rapport à 2005. L’annonce d’un objectif pour 2025 est donc inédit.

(suite…)

Dans le numéro de ce mois-ci (Novembre 2014), Sciences&Vie traite du gaz de charbon dans un article titré « La grande réhabilitation du grisou ». Il met en vis à vis de manière un peu simpliste le vilain grisou tueur de mineurs et le bon grisou fournisseur d’énergie « qu’on a plu qu’à se baisser pour le ramasser ».

2014-10-28_171332 (suite…)