Articles Tagués ‘France’

En France, les débats font rage sur l’importation de gaz de schiste

On ne comprend toujours pas pourquoi l’Etat a laissé signer des contrats d’importation de gaz de schiste en France « au mépris de toutes les problématiques environnementales », rapporte la presse nationale.

Paris est accusé d’hypocrisie suite à plusieurs publications dans les médias mentionnant de possibles livraisons en France de gaz de schiste américain, une source d’énergie fossile pourtant très controversée.  Sébastien Espagne, du collectif Basta!Gaz Alès, a fait part à Sputnik de ses réflexions sur cette question.

NINA

« Il s’agit sans doute là d’un manque de vigilance de la part de l’Etat qui est quand même actionnaire à 33 % chez Engie et 85 %  chez EDF. On comprend que l’industriel baisse sa vigilance quand il s’agit de faire des bénéfices. Mais par contre l’Etat, lui, doit être garant d’un certain nombre de choses et on ne comprend pas pourquoi l’Etat a laissé signer ces contrats avec la société Chenière », a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Et de rappeler que la société Chenière était un gros acheteur de gaz de schiste aux Etats-Unis.

La ministre française de l’Ecologie Ségolène Royal a essayé en amont de rassurer tout le monde en déclarant qu’elle était personnellement contre l’importation de gaz de schiste.

« Nous ne pouvons pas interdire le gaz de schiste sur le territoire français pour des raisons environnementales et simultanément accepter ses importations », a-t-elle déclaré en substance.

Actuellement, les Etats-Unis sont les premiers exportateurs de gaz de schiste au monde. Le gaz américain est exporté au Brésil, en Argentine, au Portugal et en Belgique. Selon des experts, dans le contexte du marché énergétique globalisé, il sera difficile pour la France de bloquer les importations de ce gaz controversé. Selon l’Express, en juillet 2014, EDF a déjà paraphé un accord avec le groupe américain Cheniere portant sur « 0,77 million de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an, pour une durée de vingt ans ».

Source : https://fr.sputniknews.com/france/201605111024930109-france-gaz-schiste-importations-debats/

Pionnière dans l’exploration du gaz de schiste en Europe, la Pologne a surestimé ses réserves et sa capacité à les exploiter. Au bout du compte, beaucoup de vent et peu de gaz. Mais le vainqueur aux élections législatives du dimanche 25 octobre, le parti Droit et justice, soutient cette industrie.⇒⇒⇒⇒

 

photo_de_couverture__site_3

Photo de couverture du rapport de Transparency France

Pour la première fois, Transparency International France rend public un état des lieux complet sur le lobbying en France.

Transparency France publie une nouvelle étude intitulée Transparence et intégrité du lobbying, un enjeu de démocratie – État des lieux citoyen sur le lobbying en France, volet français d’un projet financé par la Commission européenne, conduit parallèlement dans 19 pays européens. Depuis 6 ans, Transparency International France s’efforce en effet de documenter et d’analyser les enjeux et pratiques du lobbying, dans le secteur public comme dans le secteur privé, afin de nourrir le débat démocratique par des éléments objectifs.

Alors que la question du lobbying est souvent traitée de manière restrictive en se limitant aux seuls lobbyistes ou, pour les instances publiques, au seul Parlement et à la création d’un registre et de badges d’accès, Transparency France rassemble un ensemble de données pour fournir aux citoyens un état des lieux global sur le lobbying en France.

Suivant une méthodologie commune aux 19 pays participants, cette étude évalue la réglementation nationale au regard des principes de traçabilité de la décision publique, d’intégrité des pratiques des lobbyistes et des décideurs publics et d’équité d’accès aux processus de décision publique. Pour chacun de ces principes, l’association formule des recommandations précises .

A travers une analyse de la situation historique, sociopolitique et juridique nationale, cette étude permet également de mieux comprendre les raisons des réticences françaises à reconnaître la réalité du lobbying et à prendre des mesures pour l’encadrer.

En savoir plus : http://www.transparency-france.org/ewb_pages/div/CP_Etatdeslieux_LobbyingenFrance.php

Télécharger le rapport : http://www.transparency-france.org/e_upload/pdf/transparency_france_lobbying_en_france_octobre2014.pdf

Infographie sur l’encadrement du lobbying en France :http://www.transparency-france.org/ewb_pages/div/Infographie_Encadrement_du_lobbying_en_France.php

Invitée d’honneur des 2e Rencontres sur l’économie circulaire, la navigatrice, Maud Fontenoy, a fait une intervention très remarquée et parfois controversée, pour clôturer la journée de débats.(…) Maud Fontenoy a donné son point de vue sur l’état de la planète, reprenant au passage certaines critiques formulées dans son livre : «Ras-le-bol des écolos Pour qu’écologie rime avec économie ! », sorti l’an dernier.

(…) Sur le gaz de schiste : «On ne doit plus caricaturer son exploitation en montrant toujours la fracturation hydraulique. Aujourd’hui il y a des méthodes comme celle du gaz propane (ndlr : un projet pas encore testé) qu’on injecte et qui ne fait pas de dégâts. Avec les gaz de schistes, les États-Unis ont réduit leurs émissions de CO2. En France on doit se donner les moyens de déjà voir si nous avons du gaz de schiste dans nos sous-sols et ne pas faire comme l’Allemagne qui a rouvert ses mines de charbon». Sur le nucléaire : «Cela reste encore l’énergie la moins polluante et la moins chère. Et puis cela représente 400 000 emplois». Moins cher ? Pas forcément car plus les centrales vieillissent et plus l’entretien est coûteux. «Et les déchets, on en fait quoi ?» Lui lançait une personne dans l’assistance(…)

En savoir plus http://www.ladepeche.fr/article/2014/10/19/1975050-maud-fontenoy-se-lache-sur-l-ecologie.html

Un quatrième « épisode cévenol » – ces pluies brèves et intenses qui s’abattent parfois sur le sud-est de la France – s’est achevé lundi 13 octobre et marque le quatrième épisode du genre depuis la fin de l’été. Le niveau des précipitations enregistré est très au-dessus des normales. Au cours de la seule journée du 12 octobre, il est par exemple tombé plus de 300 mm (soit 300 litres par mètre carré) sur certaines communes des Cévennes ardéchoises et les cumuls de précipitations depuis début septembre peuvent atteindre, selon les localités, trois à quatre fois les niveaux saisonniers moyens, selon les données de Météo-France.

Une telle situation est-elle potentiellement liée au changement climatique en cours ? « Pris isolément, les événements qui ont marqué ces dernières semaines ne sont pas en soi exceptionnels, explique Jean-Marie Carrière, directeur de la prévision à Météo-France. Ce qui est exceptionnel est plutôt le fait que quatre épisodes de forte intensité se soient succédé en quelques semaines. De ce point de vue, je dirais que nous avons affaire à un phénomène qui se produit tous les vingt ans environ. »

Lire la suite http://www.lemonde.fr/climat/article/2014/10/14/les-inondations-du-sud-est-de-la-france-sont-elles-liees-au-rechauffement_4506186_1652612.html

Episodes cévenols: l’explication de Météo France http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2014/10/episode-c%C3%A9venol-lexplication-de-m%C3%A9t%C3%A9o-france.html

DECRYPTAGE – En se prononçant jeudi soir pour l’exploitation du gaz de schiste, afin, dit-il, de créer de l’emploi, Nicolas Sarkozy a relancé le débat sur l’exploitation de cette source d’énergie fossile. A droite comme à gauche, le sujet divise encore.

De quoi parle-t-on?

Le gaz de schiste est piégé à l’intérieur de la roche. Pour l’exploiter, la technique la plus répandue à ce jour est le forage à « fracturation hydraulique », qui détruit la roche grâce à un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques projeté à haute pression. En France, une soixantaine de gisements gaziers sont connues. L’Hexagone serait même, avec la Pologne, le pays européen le plus richement doté en gaz de schiste, d’après une étude de l’Agence d’information sur l’Énergie.

Problème, les produits chimiques utilisés pour la « fracturation hydraulique » sont hautement toxiques et polluent les couches souterraines, notamment celles contenant l’eau potable. Depuis 35 ans, l’Etat français n’a donc délivré que 15 permis pour des « forages d’exploration », sans pour autant autoriser l’exploitation au nom du « principe de précaution ». En 2011, Nicolas Sarkozy, alors chef de l’État, avait d’ailleurs fixé une ligne stricte : « Il n’y aura pas d’exploitation des gaz de schiste en France « tant qu’il n’aura pas été démontré que les techniques utilisées sont respectueuses de l’environnement », déclarait-il en 2011.

Le patron des députés UMP, Christian Jacob, a fait alors adopter – avec une large majorité dans les rangs de la droite – une proposition de loi pour interdire la fracturation hydraulique. Depuis, la législation n’a pas avancé, François Hollande restant sur ce statu quo. Le 14 juillet 2013, alors que son ministre Arnaud Montebourg défendait la possibilité d’autoriser de nouveaux « forages d’exploration », le chef de l’Etat a mis son veto : « Tant que je serai président, il n’y aura pas d’exploration. »

Ceux qui sont pour l’exploitation…

La suite sur : http://www.lejdd.fr/Politique/Gaz-de-schiste-la-classe-politique-encore-tres-partagee-689780

La France pourrait faire face à plusieurs changements climatiques à court (2021-2050) et plus long terme (2071-2100), selon les conclusions du volume quatre du rapport sur le climat de la France au XXIe siècle. Publié début septembre, ce rapport élaboré sous la direction du climatologue Jean Jouzel s’appuie sur les derniers scénarios présentés par le Giec (Groupe intergouvernemental sur le climat).

«Il y avait de nouveaux scénarios à considérer, notamment celui de la stabilisation du climat à une augmentation de 2°C», explique Serge Planton, auteur du rapport et responsable de l’unité de recherche climatique de Météo-France. «C’est une déclinaison au niveau régional des nouveaux scénarios étudiés, qui propose également pour la première fois des projections effectuées pour l’Outre-mer.»

Passage en revue.

(…) Des températures plus chaudes en été comme en hiver
Des vagues de chaleur plus longues.
Plus de sécheresses.
Hausse des précipitations «extrêmes»
Des cyclones plus intenses(…)

Lire la suite http://www.20minutes.fr/planete/1449665-20140925-climat-cinq-changements-majeurs-auxquels-sattendre-dici-2100#xtor=RSS-145