Articles Tagués ‘gaz à effet de serre’

Le régulateur de l’énergie a bloqué lundi soir le plan de l’administration Trump qui visait à soutenir les centrales au charbon et les centrales nucléaires.

L’offensive de Trump pour sauver les  mines de charbon des Appalaches vient de buter sur un obstacle inattendu. Le régulateur du secteur de l’énergie a  rejeté lundi soir une proposition de l’administration américaine qui visait à soutenir les centrales nucléaires et celles tournant au charbon.

⇒⇒⇒⇒

 

Un article, publié le 9 janvier dans Nature Communications, montre que les hydrates de méthane présents en mer Noire sont en train de fondre à cause de la diffusion du sel dans les sédiments. Cette dissociation pourrait libérer de grandes quantités de méthane dans la colonne d’eau et potentiellement dans l’atmosphère, augmentant les risques d’avalanches sous-marines et l’acidification de la mer Noire. Pour la première fois, les résultats démontrent l’importance de l’évolution de salinité de cette mer, qui est l’une des plus isolées du monde, sur la stabilité des hydrates de gaz. Selon les calculs des chercheurs de l’Ifremer et de GeoEcoMar (institut national roumain de géologie marine), une zone de 2 800 km2 serait concernée.
⇒⇒⇒⇒

 

#BastaGazAles

L’Irlande est proche de devenir le premier pays au monde à se départir complètement de combustibles fossiles grâce à un nouveau projet de loi récemment adopté par le Parlement irlandais.

 La décision est historique. ⇒⇒⇒⇒

#BastaGazAles

La Porte de l’Enfer est un champ de gaz naturel situé à Derweze (également orthographié Darvaza, ce qui signifie « porte »), dans la province d’Ahal au Turkménistan. La porte de l’enfer est appelée ainsi à cause de son foyer de gaz naturel brûlant en permanence depuis qu’il a été allumé par des scientifiques soviétiques de la pétrochimie en 1971. Le feu est alimenté par les dépôts de gaz naturel riches de la région. L’odeur âcre de la combustion de soufre envahit la zone sur une certaine distance.⇒⇒⇒

 

La réforme du code minier va être étudiée à l’Assemblée courant janvier. Les opposants affichent leurs inquiétudes face à un texte qui ne soumet pas les activités minières à la charte et au code de l’environnement. ⇒⇒⇒⇒

logo

 

Thème de cet article : Faut-il exploiter les gaz de schiste en France?

⇒Lire la suite

 

 

La hausse du prix du brut au-dessus de 50 dollars redonne des perspectives aux producteurs des États-Unis.

À ce rythme, les hydrocarbures non conventionnels pourront bientôt dire merci à l’Opep. Depuis que l’organisation emmenée par l’Arabie saoudite s’est employée à redresser les cours du pétrole, désormais bien installés au-dessus de la barre des 50 dollars le baril -, les pétrole et gaz de schiste ont repris des couleurs aux États-Unis. ⇒⇒⇒⇒