Articles Tagués ‘importation de gaz de schiste’

En France, les débats font rage sur l’importation de gaz de schiste

On ne comprend toujours pas pourquoi l’Etat a laissé signer des contrats d’importation de gaz de schiste en France « au mépris de toutes les problématiques environnementales », rapporte la presse nationale.

Paris est accusé d’hypocrisie suite à plusieurs publications dans les médias mentionnant de possibles livraisons en France de gaz de schiste américain, une source d’énergie fossile pourtant très controversée.  Sébastien Espagne, du collectif Basta!Gaz Alès, a fait part à Sputnik de ses réflexions sur cette question.

NINA

« Il s’agit sans doute là d’un manque de vigilance de la part de l’Etat qui est quand même actionnaire à 33 % chez Engie et 85 %  chez EDF. On comprend que l’industriel baisse sa vigilance quand il s’agit de faire des bénéfices. Mais par contre l’Etat, lui, doit être garant d’un certain nombre de choses et on ne comprend pas pourquoi l’Etat a laissé signer ces contrats avec la société Chenière », a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Et de rappeler que la société Chenière était un gros acheteur de gaz de schiste aux Etats-Unis.

La ministre française de l’Ecologie Ségolène Royal a essayé en amont de rassurer tout le monde en déclarant qu’elle était personnellement contre l’importation de gaz de schiste.

« Nous ne pouvons pas interdire le gaz de schiste sur le territoire français pour des raisons environnementales et simultanément accepter ses importations », a-t-elle déclaré en substance.

Actuellement, les Etats-Unis sont les premiers exportateurs de gaz de schiste au monde. Le gaz américain est exporté au Brésil, en Argentine, au Portugal et en Belgique. Selon des experts, dans le contexte du marché énergétique globalisé, il sera difficile pour la France de bloquer les importations de ce gaz controversé. Selon l’Express, en juillet 2014, EDF a déjà paraphé un accord avec le groupe américain Cheniere portant sur « 0,77 million de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an, pour une durée de vingt ans ».

Source : https://fr.sputniknews.com/france/201605111024930109-france-gaz-schiste-importations-debats/

Les États-Unis fourniront du gaz de schiste à la compagnie suisse Ineos.

« A great American story ». C’est en ces termes un peu emphatiques que les dirigeants du groupe américain Cheniere Energy saluaient fin février le départ du premier méthanier de leur usine de gaz naturel liquéfié (GNL) de Sabine Pass en Louisiane. Destination du Asia-Vision : le port brésilien de Rio de Janeiro et les réservoirs de Petrobras. D’ici à la fin mai, huit autres tankers quitteront ce terminal, dont certains à destination de la France ou du Royaume-Uni, où les français EDF et Engie ou le britannique BG Group sont prêts pour les accueillir.

2452_13806_helderline_shell_tanker_asia-vision--8--jpg

Tanker Asia Vision de Chevron

(suite…)

index

L’article : España se ofrece a EE UU como vía de entrada del gas que exporte a Europa http://economia.elpais.com/economia/2014/09/09/actualidad/1410289972_577490.html

Résumé non exhaustif de l’article :

L’Espagne veut profiter de la révolution énergétique balayant les Etats-Unis et devenir une voie d’entrée pour le gaz naturel liquéfié que les Etats-Unis pourrait exporter vers l’Europe pour réduire la dépendance de certains pays avec la Russie. C’est le message transmis, mardi 9 septembre, par le ministre de l’Industrie, de l’Energie et du Tourisme, José Manuel Soria, au secrétaire américain à l’Energie, Ernest Moniz, avec qui il s’est réuni à Washington.

L’Espagne a la capacité d’importer du gaz naturel liquéfié, car elle a le plus grand nombre d’usines de regazéification et « Nous avons la capacité d’importer, pour atteindre l’Europe « , a déclaré Soria lors d’une conférence de presse après la réunion.
Toutefois, le ministre a admis que le principal obstacle est le manque d’interconnexion avec le reste de l’Europe à travers la France et que sa résolution ne serait pas immédiate.
Il a reconnu que l’amélioration de la connexion avec la France est un projet coûteux et qu’elle prendra du temps.

(suite…)

EDF va importer du gaz de schiste américain. C’est ce que nous apprend un communiqué de la société américaine Cheniere en date du 17 juillet, relayé par l’AFP. Le contrat porte sur la fourniture à terme d’environ 770.000 tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an sur une période de 20 ans, avec une option d’extension de 10 années supplémentaires.

EDF n’est pas le premier groupe européen à s’intéresser au gaz de schiste. Cheniere a déjà développé des partenariats avec les groupes européens Iberdrola, Endesa, Gas Natural, Centrica et Total, précise l’AFP. L’enjeu pour l’électricien français est de diversifier ses approvisionnements au moment où l’approvisionnement en gaz russe est menacé par la crise ukrainienne et de réduire sa facture d’achat de gaz.

C’est une hypocrisie inacceptable, a réagi Benoit Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement (FNE) sur France Info : « C’est la même chose que les OGM. On s’interdit de les produire sur le territoire français parce qu’on considère que c’est trop dangereux mais on les importe massivement pour l’alimentation de notre bétail. C’est une forme de cynisme« . L’eurodéputé écologiste Yannick Jadot, toujours rapporté par France Info, a dénoncé quant à lui la contradiction avec les efforts sur la transition énergétique et appelé Ségolène Royal à agir, l’Etat étant actionnaire à 84% d’EDF.

 

Plus d’infos :
http://www.actu-environnement.com/ae/news/importation-gaz-schiste-edf-22318.php4#xtor=AL-33
http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/edf-un-contrat-d-importation-de-gaz-de-schiste-irrite-les-ecologistes-537411

(…) Lors de la conférence de presse suivant le déjeuner, Barack Obama et Manuel Barroso ont insisté sur le gaz de schiste, et sur les possibilités pour l’Europe d’avoir recours au gaz américain. Une hypothèse qui reste très théorique, tant les équipements sont à la traîne.
Le transport de gaz dans des volumes importants suppose de le liquéfier, et de disposer de terminaux au départ comme à l’arrivée qui puissent traiter le gaz.
Alors même que le président américain prêchait la bonne parole aux journalistes européens réunis à Bruxelles, l’Energy Information Agency a publié les dernières statistiques portant sur le pétrole non conventionnel.(…)

Pour en savoir plus http://www.euractiv.fr/sections/energie/le-gaz-de-schiste-au-coeur-du-sommet-ue-usa-301163

(suite…)