Articles Tagués ‘moratoire’

La presse se fait le relai d’une « interdiction de la fracturation hydraulique » en Allemagne. Ceci pourrait être une bonne nouvelle si cette interdiction était totale. Or ce que s’apprête à voter le Bundestag ressemble à s’y méprendre à l’ « interdiction » de la fracturation hydraulique en France. On interdit mais on autorise la recherche, donc des forages suivis de fracturation hydraulique.⇒⇒⇒⇒

 

sans-titre

 

 

Deux nouvelles, une bonne et une mauvaise !

On commence par la bonne : (suite…)

Le long de l’autoroute 1-25 qui monte de Denver à Fort Collins, les plates-formes de forage sont en berne. Comme l’Alaska, le Dakota du Nord et les autres États producteurs d’hydrocarbures, le Colorado souffre des répercussions de la baisse des cours du pétrole. « Tout le monde a été surpris par la rapidité de la chute », explique Tim Wigley, le président de Western Energy Alliance, un groupe de pression qui représente 450 compagnies énergétiques. Quelque 6 000 emplois ont disparu en 2015 dans le secteur pétrolier dans le Colorado, soit près d’un sur cinq. La réduction des budgets d’équipements et d’investissements par les compagnies a atteint 40 % à 50 %.

(suite…)

Feu vert pour le gaz de schiste : Le conseil département de l’Hérault veut un moratoire

Dans un jugement rendu le 28 janvier dernier, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val d’Oise) a annulé l’abrogation du permis de recherche d’hydrocarbures de Montélimar, dans le sud de la Drôme attribué en 2010 à deux sociétés du groupe Total.

CDHerault

La zone de recherche concernerait une grande partie des départements de la Drôme, de l’Ardèche et dans la région LRMP, ceux du Gard, de l’Aveyron, de la Lozère et de l’Hérault.

Rappelons que le gouvernement avait abrogé ce permis en octobre 2011, estimant que les sociétés de Total restaient floues, notamment sur l’emploi de la fracturation hydraulique, une technique interdite par la loi du 13 juin 2011.

La suite sur : http://infos-h24.fr/2016/02/26/feu-vert-pour-le-gaz-de-schiste-le-conseil-departement-de-lherault-veut-un-moratoire/

Un collectif de scientifiques estime que le règlement actuel ne protège pas les sources d’eau potable contre les risques liés à l’exploration pétrolière. Il réclame du même souffle un moratoire sur la technique de fracturation hydraulique qui pourrait être utilisée sur l’île d’Anticosti. ⇒⇒⇒⇒

 

Il y a un an que le gouvernement de Brian Gallant, au Nouveau-Brunswick, a annoncé un moratoire sur la fracturation hydraulique, et les opposants craignent qu’il soit bientôt levé.

Les opposants à cette technique d’extraction du gaz et du pétrole s’inquiètent toujours pour l’environnement et la santé. Ils disent qu’il n’y a toujours pas assez de faits pour démontrer que l’industrie est sécuritaire, et ils n’entendent pas lâcher prise. ⇒⇒⇒⇒

 

Le 28 Janvier 2015, le ministre écossais de l’Énergie Fergus Ewing et le gouvernement ont introduit un moratoire sur la fracturation hydraulique (FRACKING) et le gaz non conventionnels.

Lire la suite: