Articles Tagués ‘Nord-Pas-De-Calais’

ATTENTION A LA MANIPULATION DES PETROLIERS

 

L’article

La société spécialisée dans le gaz de houille European Gas Limited (EGL) a décidé de se rebaptiser « Française de l’Energie ». Elle espère démarrer l’exploitation du gaz de houille en Lorraine en 2017 grâce à une technique présentée comme « non-invasive« . Notre décodage de cette déclaration.⇒⇒⇒⇒

Ce mercredi 8 juillet, European Gas Limited (EGL), la société qui veut exploiter le gaz de houille en France, change de nom pour devenir la Française de l’Energie. Un nom symbolique pour montrer qu’EGL a fait fi de ses anciennes racines australiennes à la faveur d’un actionnariat principalement français et d’une implantation locale en Lorraine. Depuis 2009, cette PME a pour ambition d’exploiter le méthane contenu dans les veines de charbon du sous-sol français, à commencer par l’est et le nord de la France. En 2012 et 2013, Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, vantait cette ressource qui permettrait de fournir 10 ans de consommation de gaz à la France.⇒⇒⇒⇒

(…) A Lille, un petit groupe de manifestants s’est réuni en début d’après-midi sur la Grand’Place de Lille. Membres du collectif «houille-ouille-ouille», ils sont hostiles aux gaz de schiste mais aussi à l’extraction du gaz de couche de charbon dans la région Nord-Pas-de-Calais.

«Le gouvernement tient un double discours», a estimé Isabelle Lévy, porte-parole d’un collectif de Seine-et-Marne opposé au gaz de schiste, présente à la manifestation parisienne.

«D’un côté Ségolène Royal assure que tant qu’elle sera ministre, il n’y aura pas d’investigation sur le gaz de schiste en France. Mais douze demandes de nouveaux permis de recherche sont soumis actuellement à sa signature».

«Pour le moment, elle a seulement refusé celui qui concernait le Lubéron. Si elle est cohérente, elle doit rejeter aussi les autres permis», selon Mme Lévy.

Ces dossiers de permis de recherche visent des hydrocarbures liquides ou gazeux «conventionnels», sans recours à la fracturation hydraulique — interdite par la loi Jacob de 2011.

Or, pour ces collectifs, tous ces projets sont en fait «des permis ayant pour objectif des hydrocarbures non conventionnels», dont font partie les gaz et pétrole de schiste.

«Il ne faut pas autoriser ces permis. Mme Royal ne sera pas ministre éternellement», relève Mme Lévy.(…)

En savoir plus http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/manifestations-en-france-contre-le-gaz-de-schiste-150-ia0b0n2431024

8da94f75ba-divion-140413-001

Des caravanes traversent la France pour converger vers Notre-Dame-des-Landes le week-end prochain. L’une d’entre elles s’est arrêtée dans le Pas-de-Calais pour soutenir les opposants au gaz de couche.

Divion (Pas-de-Calais), reportage

Le 6 juillet prochain, Notre Dame des Landes accueillera les différentes caravanes des convergences parties de plusieurs villes de France. L’une d’entre elles a quitté Lille le 28 juin. Composée de courageux cyclistes, elle rejoignit le premier jour Divion dans le département du Pas-de-calais, puis, le 29 juin, Drucat, petite ville de la Somme bien connue désormais pour la trop fameuse ferme des mille vaches. Elle se dirigera ensuite vers Mont Saint Aignan où le territoire de la ferme des Bouillons est convoité par le groupe Auchan. Notre-Dame-des-Landes verra donc converger, le premier dimanche de juillet, nombre de militants engagés, en France, dans la lutte contre des projets jugés inutiles.

Mais pourquoi la caravane de Lille a –t-elle fait halte à Divion ? Souvenons-nous : une société d’origine australienne E.G.L (European Gas Limited), domiciliée en Grande Bretagne, dont les capitaux sont européens, souhaite exploiter le gaz de couche retenu dans le sous-sol du bassin minier du Nord Pas-de-Calais, en vue de produire de l’électricité.
A la fin de l’année 2013, le collectif Houille-ouille-ouille 59/62 organise une réunion d’information sur les gaz de couche à Bruay Labussière, proche de Divion, afin d’alerter la population sur les problématiques écologique, sociale et financière de ce sombre projet. De nombreux habitants de Divion, présents à Bruay, saisissent la gravité des multiples enjeux et décident à leur tour de constituer un collectif citoyen : Gaz Houille 62, Divion- Houdain et environs. Une bonne vingtaine de membres actifs se réunit régulièrement pour organiser la résistance. Leur devise : Agir aujourd’hui pour mieux vivre demain.

En savoir plus http://www.reporterre.net/spip.php?article6078

8da94f75ba-Divion 140413 001

Le 26 mai 2014,

Madame/Monsieur le Maire,

Le préfet du Pas-de-Calais a autorisé, par un arrêté préfectoral en date du 12 juillet 2013, des travaux de forage (suivis d’une phase d’expérimentation) de « gaz de couche » sur la commune d’Avion.

La région Nord/Pas-de-Calais a déjà subi une exploitation du charbon durant 250 années ; les séquelles qui en résultent marquent encore profondément à la fois la population (cancers et silicoses, chômage et pauvreté) et son environnement (mauvaise qualité de l’air, des sols et de l’eau).

Or les forages d’exploration pour les gaz de couche, demandés par GAZONOR et réalisés par la société EGL, feront encore courir des risques environnementaux à notre région, sans que les retombées économiques ne soient importantes pour les collectivités locales.

Aussi, nous souhaiterions attirer votre attention sur plusieurs points.

(suite…)

Ils n’en veulent pas de ce puits. Ils sont aujourd’hui une centaine à faire partie du collectif local Gaz houille 62 qui s’oppose au projet d’exploration du gaz de couche entre Divion et Houdain. Et ils ne sont pas seuls. Le sujet a fait débat durant les municipales et d’aucuns pensent même qu’il est à l’origine du renversement des deux majorités. Ce dimanche, ils devraient être des centaines dans la rue pour crier une nouvelle fois non et symboliquement « enterrer le projet ».
Divion a un nouveau maire. Jacky Lemoine est contre ce projet d’exploration. Demain, il sera dans le cortège pour l’exprimer. Mais il y sera en tant que citoyen divionnais. Il ne portera pas l’écharpe tricolore qu’il a enfilée il y a quinze jours. Dans le discours, il persiste, il n’imposera pas son avis personnel : « Je ne peux pas y aller avec l’écharpe sans avoir l’aval de la population. »

Un référendum en juin ?

Durant la campagne, l’élu avait notamment promis un référendum aux Divionnais. Il veut tenir sa parole mais ça prend un peu plus de temps que prévu. « Il faut d’abord informer la population. Qu’elle sache ce que ça apporterait à Divion ou pas. Ensuite, on donnera la parole aux habitants et on prendra une décision. Pour un référendum, la démarche est lourde. Il faut faire une demande en préfecture et respecter un délai de deux mois pour informer la population. J’espère l’organiser avant les vacances d’été. On le proposera au prochain conseil municipal. » La population décidera donc de l’avenir de ce projet d’exploration du gaz de couche à Divion et comptera sur la municipalité pour appuyer la démarche ou la contraindre.
Enterrer le projet, c’est tout ce que souhaite le collectif Gaz-houille 62 emmené par Louis Sailly. Ce Divionnais à l’origine de la fronde avec une poignée de riverains sera en tête de cortège demain après-midi.

En savoir plus http://www.lavoixdunord.fr/region/une-manif-ce-dimanche-a-divion-pour-enterrer-le-projet-ia32b0n2061828

Ce dimanche 13 avril a lieu une manifestation « Gaz de couche : NON merci » à Divion. Divion est l’une des deux communes du Nord-Pas de Calais avec Avion où un forage expérimental a été autorisé.
La radio PFM (Arras, FM 99.9) en parle avec 2 membres du collectif Houille ouille ouille.

Pour écouter le sujet (20 min. environ), cliquez ICI http://ns354469.ovh.net/~radiopfm/reportages14/15manifdivion.mp3

http://www.radiopfm.com/reportages-chroniques/reportages-entretiens/article/manifestation-gaz-de-couche-non

Le site du collectif http://houille-ouille-ouille-5962.com/