Articles Tagués ‘Pologne’

Par Jakub Iwaniuk

La nouvelle pourrait bien constituer un coup de grâce aux perspectives d’extraction du gaz de schiste en Pologne, déjà bien mal en point. La Commission européenne a décidé, jeudi 28 avril, de renvoyer la Pologne devant la Cour de justice de l’Union européenne pour des manquements présumés de sa législation en matière d’études d’impact environnemental concernant la fracturation hydraulique – méthode controversée d’extraction du gaz non conventionnel.

pologne (suite…)

Pionnière dans l’exploration du gaz de schiste en Europe, la Pologne a surestimé ses réserves et sa capacité à les exploiter. Au bout du compte, beaucoup de vent et peu de gaz. Mais le vainqueur aux élections législatives du dimanche 25 octobre, le parti Droit et justice, soutient cette industrie.⇒⇒⇒⇒

 

Après avoir jeté l’éponge en Pologne et au Danemark, le pétrolier vient d’obtenir outre-Manche cinq licences d’exploration supplémentaires, grâce au soutien du gouvernement à ces hydrocarbures.⇒⇒⇒⇒

 

La genèse

Tout a commencé il y a une dizaine d’années quand l’Agence américaine de l’énergie a publié une étude dans laquelle l’Algérie était classée troisième au monde pour ce qui est des réserves de gaz de schiste, qu’elle avait estimées à près de 20 000 milliards de m3. Disons tout de suite que ce sont là des chiffres fantaisistes : la même agence, en utilisant les mêmes techniques d’appréciation, s’est trompée dans un rapport de un à cinq pour ce qui est des réserves de la Pologne.⇒⇒⇒⇒

La genèse

Tout a commencé il y a une dizaine d’années quand l’Agence américaine de l’énergie a publié une étude dans laquelle l’Algérie était classée troisième au monde pour ce qui est des réserves de gaz de schiste, qu’elle avait estimées à près de 20 000 milliards de m3. Disons tout de suite que ce sont là des chiffres fantaisistes : la même agence, en utilisant les mêmes techniques d’appréciation, s’est trompée dans un rapport de un à cinq pour ce qui est des réserves de la Pologne.⇒⇒⇒⇒

Londres – Shell envisage de se retirer d’un important projet de gaz de schiste dans l’Est de l’Ukraine, gelé car proche de la ligne de front entre forces ukrainiennes et rebelles séparatistes prorusses, a-t-on appris auprès du géant pétrolier.⇒⇒⇒⇒

New York – Le groupe pétrolier américain Chevron a abandonné ses efforts de prospection de gaz de schiste en Roumanie, le dernier pays européen où il était encore actif dans ce domaine.

Après l’arrêt de ses projets en Pologne, Ukraine et Lituanie…

Lire la suite…