Articles Tagués ‘QPC’

Article et vidéo paru sur France24 le 11/10/13

Les Sages ont confirmé, vendredi, l’interdiction de l’exploitation des hydrocarbures par la fracturation hydraulique. Une victoire pour les opposants aux gaz de schiste, qui laisse malgré tout quelques espoirs à l’industrie pétrolière.

L’industrie pétrolière et gazière vient de subir un nouveau revers en France. Le Conseil constitutionnel a validé, vendredi 11 octobre, la loi Jacob interdisant la technique de la fracturation hydraulique pour l’exploitation et l’exploration des gaz de schiste.Cette loi avait été votée sous Nicolas Sarkozy, le 13 juillet 2011, après une contestation populaire massive. Quelques mois auparavant, le gouvernement avait accordé en catimini des permis d’exploration à des sociétés pétrolières et gazières, non sans avoir préalablement modifié le code minier de façon à faciliter l’accès aux sous-sols. Le tout en omettant de prévenir les populations concernées. Le recul du gouvernement, concrétisé par l’adoption de la loi Jacob, avait constitué une première victoire pour les opposants aux gaz de schiste.

Lire la suite sur France24.com

 

(suite…)

Article de Julie de la Brosse paru sur lexpansion.lexpress.fr le 11/10/13
Le Conseil constitutionnel a validé ce vendredi matin la loi de 2011 interdisant la fracturation hydraulique. Mais en laissant la porte ouverte à la recherche, le président autorise les lobbies pétroliers à garder espoir.
La porte aux gaz de schiste est-elle vraiment « fermée à double tour » en France, comme s’est enthousiasmé ce matin l’eurodéputé vert José Bové? Le Conseil constitutionnel, a confirmé vendredi 11 octobre l’interdiction de la fracturation hydraulique en vigueur depuis la loi du 13 juillet 2011. Mais le Président de la République, lui, a tenu à maintenir un léger interstice entre cette décision juridique et la position officielle du gouvernement. Interstice dans lequel les lobbies pétroliers ne vont pas manquer de s’engouffrer. Au cours d’un déplacement à Nanterre, François Hollande s’est ainsi réjoui de ce que la loi, plusieurs fois mise en cause, était « maintenant incontestable ». Pour aussitôt préciser : le texte « prévoit uniquement l’interdiction du gaz de schiste par fracturation hydraulique, elle n’empêche pas la recherche dans d’autres domaines« .
Lire la suite sur lexpansion.lexpress.fr

Dans le cadre de ses rencontres automnales “Comprendre pour agir” sur la question des gaz et huiles de schiste, le collectif Basta!Gaz Alès vous invite à sa deuxième soirée
Gaz de schiste : Quelle réponse politique ? (suite…)

(suite…)

(suite…)

 

(suite…)