Articles Tagués ‘référendum’

Treize millions d’Italiens votent pour l’arrêt de l’exploitation du pétrole, mais ça ne suffit pas

16 avril 2016 / Andrea Barolini (Reporterre)

 méditerranée5465587_carte (suite…)

À l’approche d’un référendum sur le pétrole offshore en Italie, les liens entre une ministre et Total font scandale

par Olivier Petitjean

arton831-22058

Le 17 avril doit se tenir en Italie un référendum sur l’avenir des plateformes pétrolières et gazières dans les eaux côtières du pays (dont une partie appartient à… EDF). Alors que le gouvernement de Matteo Renzi cherche à faire échouer ce scrutin en prônant l’abstention, il se trouve aujourd’hui plongé dans une crise politique en raison du traitement de faveur réservé par l’une de ses ministres au groupe français Total.

(suite…)

Les Italiens se prononcent par référendum, dimanche 17 avril, sur la poursuite de l’exploitation des gisements pétroliers jusqu’à épuisement, comme le souhaite le gouvernement. Matteo Renzi se serait bien passé de cette consultation populaire, qui tourne au vote de défiance.

italie_petrole

(suite…)

Les électeurs de Denton, localité de 123.000 habitants dans le nord du Texas, se sont prononcés mardi pour l’interdiction de la fracturation hydraulique, le procédé permettant l’extraction des gaz de schiste à l’origine d’une explosion de la production américaine d’hydrocarbures.
Le résultat de ce référendum, qui devrait faire l’objet de recours en justice, a été salué par les organisations écologistes qui y voient une alerte lancée contre les risques associés à ce procédé.

« Denton, Texas, est l’endroit où la fracturation hydraulique a été inventée. Si ici, au coeur de l’industrie pétrolière et gazière, on ne peut pas vivre avec la fracturation, qui le peut ? », a commenté Bruce Baizel, directeur des programmes de recherche sur l’énergie de l’organisation Earthworks.

En savoir plus http://www.boursorama.com/actualites/encadre-la-ville-pionniere-de-la-fracturation-hydraulique-vote-son-interdiction-cddf6ac5e11bcd6646b83520f54f48f5

Le tribunal constitutionnel espagnol a bloqué mardi à la demande de Madrid la tenue d’un référendum dans les îles des Canaries sur les prospections pétrolières en mer. Les juges ne se prononcent pas pour l’instant sur le fond, mais suspendent les décrets adoptés par le gouvernement de l’archipel en vue de ce référendum.

Le gouvernement espagnol avait annoncé le 24 octobre son intention de déposer un recours devant le tribunal constitutionnel contre cette consultation prévue par le gouvernement des Canaries pour le 23 novembre. Ce dernier avait alors préféré en suspendre l’organisation dans l’attente de la décision de la justice.

Lire la suite http://www.romandie.com/news/La-justice-espagnole-interdit-un-referendum-sur-le-petrole-aux-iles/533983.rom

1269357-l-oppositi-534e48f2.jpg

Dimanche 13 avril, ils avaient été plusieurs centaines à manifester contre le projet d’exploration du gaz de couche. Un message entendu par les élus du conseil municipal puisque mardi soir, ils ont voté à l’unanimité la tenue, le dimanche 29 juin, d’un référendum « Oui ou non à l’exploration du gaz de couche sur la commune ». L’issue du scrutin n’était pourtant pas connue d’avance.

Pour en savoir plus http://www.lavoixdunord.fr/region/divion-le-referendum-sur-l-exploration-du-gaz-de-ia32b53990n2090455

Ils n’en veulent pas de ce puits. Ils sont aujourd’hui une centaine à faire partie du collectif local Gaz houille 62 qui s’oppose au projet d’exploration du gaz de couche entre Divion et Houdain. Et ils ne sont pas seuls. Le sujet a fait débat durant les municipales et d’aucuns pensent même qu’il est à l’origine du renversement des deux majorités. Ce dimanche, ils devraient être des centaines dans la rue pour crier une nouvelle fois non et symboliquement « enterrer le projet ».
Divion a un nouveau maire. Jacky Lemoine est contre ce projet d’exploration. Demain, il sera dans le cortège pour l’exprimer. Mais il y sera en tant que citoyen divionnais. Il ne portera pas l’écharpe tricolore qu’il a enfilée il y a quinze jours. Dans le discours, il persiste, il n’imposera pas son avis personnel : « Je ne peux pas y aller avec l’écharpe sans avoir l’aval de la population. »

Un référendum en juin ?

Durant la campagne, l’élu avait notamment promis un référendum aux Divionnais. Il veut tenir sa parole mais ça prend un peu plus de temps que prévu. « Il faut d’abord informer la population. Qu’elle sache ce que ça apporterait à Divion ou pas. Ensuite, on donnera la parole aux habitants et on prendra une décision. Pour un référendum, la démarche est lourde. Il faut faire une demande en préfecture et respecter un délai de deux mois pour informer la population. J’espère l’organiser avant les vacances d’été. On le proposera au prochain conseil municipal. » La population décidera donc de l’avenir de ce projet d’exploration du gaz de couche à Divion et comptera sur la municipalité pour appuyer la démarche ou la contraindre.
Enterrer le projet, c’est tout ce que souhaite le collectif Gaz-houille 62 emmené par Louis Sailly. Ce Divionnais à l’origine de la fronde avec une poignée de riverains sera en tête de cortège demain après-midi.

En savoir plus http://www.lavoixdunord.fr/region/une-manif-ce-dimanche-a-divion-pour-enterrer-le-projet-ia32b0n2061828