Articles Tagués ‘Roumanie’

New York – Le groupe pétrolier américain Chevron a abandonné ses efforts de prospection de gaz de schiste en Roumanie, le dernier pays européen où il était encore actif dans ce domaine.

Après l’arrêt de ses projets en Pologne, Ukraine et Lituanie…

Lire la suite…

ponta

Le premier ministre roumain, Victor Ponta

Par un communiqué de presse, la compagnie américaine Chevron a  réagi à la déclaration du Premier ministre roumain qui avait exprimé des doutes sur l’existence de réserves de gaz de schiste en précisant qu’elle n’avait pas encore terminé l’évaluation du potentiel de gaz de schiste en Roumanie (https://bastagazales.fr/2014/11/10/la-roumanie-na-pas-le-gaz-de-schiste-selon-son-premier-ministre/) .

Le Premier ministre, Victor Ponta, au milieu de la campagne présidentielle, avant le deuxième tour, le 16 novembre, avait déclaré, dimanche 9 novembre, que la Roumanie avait «combattu très dur pour quelque chose que nous ne disposons pas. » sans apporter d’autres précisions.

« Chevron analyse les données recueillies au cours de ses opérations de forage et sismiques afin de mieux comprendre le potentiel des ressources de gaz naturel de schiste », a déclaré à Reuters la compagnie, « lorsque l’analyse sera terminée, les résultats seront communiqués à l’Agence nationale des ressources minérales (ANRM).

(suite…)

 

Traduction approximative :

La Roumanie a bataillé ferme pour découvrir le gaz de schiste qui ne semble pas exister, selon le Premier ministre Victor Ponta dans une déclaration dimanche soir.

roumanie
(suite…)

10672126_1458872151057786_6352055886145115077_n

safe_image.php

Alexandru Popescu, qui était en grève de la faim, sous le ciel bleu de Bucarest, et par des froids terribles pendant 22 jours l’hiver dernier, en solidarité avec les agriculteurs de Pungesti – résistant au forage visant du gaz de schiste – a commencé hier une longue marche de 3150 km pour une Roumanie et une Europe « Frack-Free ». Une cinquantaine d’autres militants l’ont rejoint pour les premiers pas de sa marche. Il sera sur la route ces 3 prochains mois, pour atteindre, entre autres, Budapest, Vienne, Berlin, Paris et Bruxelles.

Le 1er Décembre, à l’occasion de la Journée nationale de la Roumanie, il délivrera à l’intérieur ou devant le Parlement européen un message d’opposition à la fracturation hydraulique et dénoncera l’exploitation au cyanure de la mine d’or prévue à Rosia Montana .

« Gayzer Frackman », militant britannique contre les forages et la fracturation hydraulique se joindra à lui 14 jours avant qu’Alexandru Popescu n’arrive à Bruxelles, afin de renforcer le message délivré par cette action et pour montrer la solidarité internationale.

Vous pouvez le suivre dans son périple et l’encourager sur la page facebook https://www.facebook.com/alexandrupopescusingurpedrum

N’hésitez pas à diffuser son action dans tous vos réseaux

foto Greenpeace-Pungesti1

Pungesti (Roumanie) – Une vingtaine de militants de l’organisation écologiste Greenpeace ont bloqué lundi l’accès à un site d’exploration des gaz de schiste du géant américain de l’énergie Chevron en Roumanie, a rapporté un photographe de l’AFP.

Les manifestants, attachés les uns aux autres, se sont assis devant l’entrée du périmètre où est installée le forage d’exploration, dans le village de Pungesti, dans le nord-est de la Roumanie.

Ils ont brandi des pancartes disant non à la fracturation hydraulique, la technique très controversée d’extraction des gaz de schiste qui prévoit l’injection à haute pression d’eau mélangée à des substances chimiques dans le sol.

Un camion qui souhaitait entrer sur le site a été bloqué à l’extérieur, a rapporté le photographe de l’AFP.

Chevron a commencé l’exploration des gaz de schiste en mai dans cette région malgré la vive opposition de la population locale qui s’inquiète des conséquences environnementales et sur les ressources en eau dans une région qui dépend de l’agriculture pour sa survie.

En savoir plus http://www.romandie.com/news/Gaz-de-schiste-Greenpeace-bloque-lacces-a-un-site-dexploration/494716.rom

Communiqué de presse du 6 juillet 2014 en langue roumaine :

Greenpeace instituie zonă de carantină în jurul sondei Chevron din Pungești  http://www.greenpeace.org/romania/ro/campanii/Gazele-de-sist/activitati/carantina-anti-chevron-pungesti/

La situation à Pungesti où le premier site de forage a été installé pour l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste était tendue à nouveau. Ce soir, dans le village, était présent le Dr Sandra Steingraber, venue des Etats-Unis. Elle a présenté un bref historique relatant les expériences des villageois en lutte contre l’extraction du gaz de schiste et la méthode de la fracturation hydraulique.
Après des échanges avec les villageois, la biologiste américaine a conclu que ce qui s’est passé aux États-Unis se déroule actuellement en Roumanie, à savoir, la servilité des politiciens à Chevron et la réalisation des objectifs économiques en dépit du fait que cette activité est nuisible pour les habitants

Après. cette réunion, le Dr Sandra Steingraber voulait aller à l’endroit où le site de forage est installé.
A cette époque, la police avait bloqué la route avec des clôtures. Environ 50 villageois qui se trouvaient dans la région ont tenté de franchir les clôtures, mais les gendarmes ont utilisé des gaz lacrymogènes en réponse aux villageois.

d’après Marina Stefan

stainberg-sandrageorge-epurescu2341

Articles :

Din nou incidente la Pungesti: jandarmii au folosit gazele lacrimogene! (foto)
http://www.vrn.ro/din-nou-incidente-la-pungesti-jandarmii-au-folosit-gazele-lacrimogene#.U5izpQsH-kF.facebook

Cum au gazat-o jandarmii pe Sandra Steingraber (foto, video)
http://www.vrn.ro/cum-au-gazat-o-jandarmii-pe-sandra-steingraber

Traduction de l’article :

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ro&u=http://www.vrn.ro/cum-au-gazat-o-jandarmii-pe-sandra-steingraber&prev=/search%3Fq%3DCum%2Bau%2Bgazat-o%2Bjandarmii%2Bpe%2BSandra%2BSteingraber%2B%28foto,%2Bvideo%29%26biw%3D1010%26bih%3D673

Le 10 Juin , Sandra Steingraber s’est rendue à Bucarest. Elle a présenté au Parlement roumain une conférence sur l’impact de la fracturation hydraulique sur la santé. Membres du Parlement, des représentants des autorités, les ONG et les communautés potentiellement affectées par la fracturation ont assisté à la conférence, les médias traditionnels aussi.
Dans la soirée, elle a rencontré les militants de Bucarest et a partagé avec eux son expérience de la lutte contre la fracturation, les stratégies, les méthodes et les objectifs.
L’idée principale est que ce n’est qu’ensemble que nous pouvons arrêter la fracturation. Une alliance mondiale est souhaitable.

Dans les trois prochains jours, elle visitera Pungesti et s’entretiendra avec les gens qui y vivent. Elle présentera également une autre conférence à une table ronde dans la ville principale du comté de Vaslui où Chevron détient son principal permis d’exploitation de gaz de schiste.

Sandra Steingraber: ”Democraţia şi fracking-ul sunt incompatibile”

http://epochtimes-romania.com/news/sandra-steingraber-democratia-si-fracking-ul-sunt-incompatibile—218728

Traduction approximative

Sandra Steingraber, docteur en biologie et expert dans le domaine de la protection de l’environnement et la santé publique, a parlé lors d’une conférence à Bucarest de l’impact élevé de la fracturation hydraulique sur la santé publique. Elle a expliqué en détail les effets négatifs de la fracturation sur l’homme et sur ​​l’environnement et la façon dont la démocratie a été fracturée même dans le gaz de schiste américain.

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ro&u=https://ro.stiri.yahoo.com/sandra-steingraber-democra%25C5%25A3ia-%25C5%259Fi-fracking-ul-sunt-incompatibile-161809537.html&prev=/search%3Fq%3DSandra%2BSteingraber:%2B%25E2%2580%259DDemocra%25C5%25A3ia%2B%25C5%259Fi%2Bfracking-ul%2Bsunt%2Bincompatibile%25E2%2580%259D%2B%28video%29%26biw%3D1011%26bih%3D673