Articles Tagués ‘Russie’

New York (AFP) – L’essor continu du gaz de schiste américain va faire des Etats-Unis un exportateur net de gaz, poussant les compagnies américaines à partir à l’assaut de nouveaux marchés et à venir concurrencer la Russie dans son pré carré européen.

Les sanctions promulguées cette semaine par le président américain Donald Trump contre la Russie pourraient affecter le secteur de l’énergie, jusqu’ici laissé à l’écart des rétorsions commerciales appliquées après la crise ukrainienne.

⇒⇒⇒⇒

Ce n’est vraiment pas fini, gaz Américain, Russe, Méthaniers, Gazoducs   …….

 

Il est question de Gazprom, le gazier Russe qui vend son gaz aux enchères depuis lundi et pour la première fois de son histoire.⇒⇒⇒⇒

Les cours du gaz naturel enregistrent une tendance baissière similaire à celle du pétrole, se répercutant nécessairement sur les exportations algériennes de ce combustible.
Cherif Bennaceur – Alger (Le Soir)
– Les cours du gaz naturel observent la même tendance baissière que les prix du pétrole. Dans la mesure où ils sont liés en partie à ceux du pétrole, les cours du gaz naturel subissent la dégringolade des cours de l’huile. ⇒⇒⇒⇒

 

La pétrolière Shell a annoncé mardi avoir finalement lancé son forage en vue d’exploiter du pétrole en plein coeur de la mer de Chukchi, en Arctique. Cette région, qui subit déjà les effets des bouleversements climatiques, pourrait d’ailleurs devenir le nouvel eldorado de l’industrie des énergies fossiles, malgré les risques environnementaux.⇒⇒⇒⇒

L’an dernier, les Etats-Unis sont devenus le premier producteur de pétrole devant l’Arabie saoudite. Bientôt, ils seront autarciques. Et cela change tout.

Après être devenus les principaux producteurs de gaz en 2013, les Etats-Unis sont désormais les premiers producteurs de pétrole devant l’Arabie saoudite et la Russie, annonçait il y a peu le géant pétrolier BP. ⇒⇒⇒⇒

 

Vienne – L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu, comme attendu, son plafond de production collectif à 30 millions de barils par jour (mb/j) malgré la surabondance d’or noir sur les marchés.

Le cartel a décidé de maintenir son plafond et demande aux pays membres de s’y conformer. En se mettant d’accord sur cette décision les pays membres ont confirmé leur engagement pour un marché du pétrole stable et équilibré, a annoncé l’Opep.

⇒⇒⇒⇒⇒