Articles Tagués ‘Sables bitumineux’

Une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal auprès de femmes enceintes vivant à proximité de sites d’exploitation de gaz naturel par fracturation hydraulique soulève plusieurs questions, selon les auteurs.  ⇒⇒⇒⇒

 

Environ 250 personnes ont manifesté samedi devant l’Assemblée nationale, à Québec, pour demander le retrait de la Loi sur les hydrocarbures et rappeler au gouvernement qu’il a promis lors de la Conférence sur le climat de Paris, en 2015, d’interdire l’exploitation des gaz de schiste sur le territoire québécois.  ⇒⇒⇒⇒

 

© Fournis par Radio Canada Manifestants contre l’exploitation pétrolière à Québec
#BastaGaz  #BastaGazAles

Le premier ministre Philippe Couillard tente de rassurer le monde municipal, qui dénonce le projet de règlement de son gouvernement sur les hydrocarbures: il s’engage à permettre aux municipalités de soustraire leur territoire à l’exploitation et à l’exploration pétrolière. ⇒⇒⇒⇒

 

#BastaGaz

#BastaGazAles

Les bassins de résidus toxiques issus de l’exploitation des sables bitumineux ne cessent de prendre en ampleur et s’étendent aujourd’hui sur plus de 220 kilomètres carrés et contiennent près de 1,2 trillion de litres d’eau contaminée

⇒⇒⇒⇒

SVP, signez cette PÉTITION qui demande à Suncor de nettoyer MAINTENANT ses boues toxiques.
https://actions.sumofus.org/a/suncor-stop-playing-games-wit…

 

Paris (AFP) – Les grandes compagnies pétrolières et gazières ont réalisé de gros bénéfices au premier semestre, profitant d’une relative embellie des cours mais surtout de plusieurs années de transformation pour devenir plus rentables.

Les majors BP, Chevron, ExxonMobil, Shell et Total, qui ont publié leurs résultats ces ⇒⇒⇒

Les 37 plus grandes banques internationales en 2016 ont réduit leurs financements directs aux énergies fossiles de 22% par rapport à 2015. Si ce premier pas est à saluer, des efforts reste à faire dans le choix des entreprises qu’elles soutiennent.⇒⇒⇒⇒

Le Conference Board n’en démord pas. Les cieux ne sont pas favorables aux producteurs de gaz naturel canadiens. Sur le plan financier, l’industrie est condamnée à lutter pour sa survie pour quelques années encore. ⇒⇒⇒⇒