Articles Tagués ‘Ségolène Royal’

La réforme du code minier va être étudiée à l’Assemblée courant janvier. Les opposants affichent leurs inquiétudes face à un texte qui ne soumet pas les activités minières à la charte et au code de l’environnement. ⇒⇒⇒⇒

logo

 

Le terminal méthanier vient de démarrer alors que la demande de gaz naturel liquéfié reste faible en Europe.

C’est parti. Le terminal méthanier d’EDF à Dunkerque a démarré ses activités commerciales depuis le 1er janvier, ont annoncé mardi ses actionnaires EDF (65 %), Fluxys (25 %), et Total (10 %). « Il a déjà accueilli trois navires pour les phases de test et devrait recevoir son premier bateau commercial courant janvier », indique Marc Benayoun, directeur exécutif d’EDF, en charge du pôle gaz. ⇒⇒⇒⇒

2054251_gaz-edf-met-en-service-son-terminal-de-dunkerque-web-tete-0211655050242

À l’attention : de tous les citoyens

Cette pétition est adressée à Ségolène Royal, ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer et à Manuel Valls, premier ministre.⇒⇒⇒⇒

Décret n° 2016-1303 du 4 octobre 2016 relatif aux travaux de recherches par forage et d’exploitation par puits de substances minières, et abrogeant l’annexe intitulée « Titre Recherche par forage, exploitation de fluides par puits et traitement de ces … ⇒⇒⇒⇒

 

Parution site du Sénat le 26/07/2016

Question écrite n° 20389 de M. Jean-Paul Fournier (Gard – Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 03/03/2016 – page 824

⇒⇒⇒⇒

 

 

Alors que l’Europe demeure dépendante du gaz russe, Ségolène Royal, ministre français de l’Environnement prétend interdire l’importation de gaz de schiste américain. Pourtant, ces importations auront un effet positif sur la diversification des approvisionnements en gaz de l’Europe et contribueront à sa sécurité énergétique. ⇒⇒⇒⇒

getImageEm

En France, les débats font rage sur l’importation de gaz de schiste

On ne comprend toujours pas pourquoi l’Etat a laissé signer des contrats d’importation de gaz de schiste en France « au mépris de toutes les problématiques environnementales », rapporte la presse nationale.

Paris est accusé d’hypocrisie suite à plusieurs publications dans les médias mentionnant de possibles livraisons en France de gaz de schiste américain, une source d’énergie fossile pourtant très controversée.  Sébastien Espagne, du collectif Basta!Gaz Alès, a fait part à Sputnik de ses réflexions sur cette question.

NINA

« Il s’agit sans doute là d’un manque de vigilance de la part de l’Etat qui est quand même actionnaire à 33 % chez Engie et 85 %  chez EDF. On comprend que l’industriel baisse sa vigilance quand il s’agit de faire des bénéfices. Mais par contre l’Etat, lui, doit être garant d’un certain nombre de choses et on ne comprend pas pourquoi l’Etat a laissé signer ces contrats avec la société Chenière », a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Et de rappeler que la société Chenière était un gros acheteur de gaz de schiste aux Etats-Unis.

La ministre française de l’Ecologie Ségolène Royal a essayé en amont de rassurer tout le monde en déclarant qu’elle était personnellement contre l’importation de gaz de schiste.

« Nous ne pouvons pas interdire le gaz de schiste sur le territoire français pour des raisons environnementales et simultanément accepter ses importations », a-t-elle déclaré en substance.

Actuellement, les Etats-Unis sont les premiers exportateurs de gaz de schiste au monde. Le gaz américain est exporté au Brésil, en Argentine, au Portugal et en Belgique. Selon des experts, dans le contexte du marché énergétique globalisé, il sera difficile pour la France de bloquer les importations de ce gaz controversé. Selon l’Express, en juillet 2014, EDF a déjà paraphé un accord avec le groupe américain Cheniere portant sur « 0,77 million de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an, pour une durée de vingt ans ».

Source : https://fr.sputniknews.com/france/201605111024930109-france-gaz-schiste-importations-debats/