Articles Tagués ‘Suisse’

Noville La Municipalité a décidé d’autoriser le collectif à défiler le 9 septembre aux Saviez et aux Grangettes, à titre exceptionnel et selon des conditions strictes. ⇒⇒⇒⇒

 

 

Français et Suisses, main dans la main pour dire non au gaz de schiste : les habitants des deux rives du lac Léman manifestent contre des projets de forage, samedi 3 septembre près de Montreux. Un nouvel exemple de la fronde contre ce gaz naturel qui touche toute la planète. ⇒⇒⇒⇒

 

Les États-Unis fourniront du gaz de schiste à la compagnie suisse Ineos.

Sydney – Les groupes miniers peinent à rester à flot après une rude année qui a vu la dégringolade des cours. Et en 2016, ils devront encore se serrer la ceinture, avec à l’horizon fermetures et coupes sévères dans les dépenses, prédisent les analystes. ⇒⇒⇒⇒

 

AménagementFace à une pénurie de parcelles en surface, le sous-sol est de plus en utilisé. Les conflits vont se multiplier selon les spécialistes. Le canton de Vaud prépare une loi spéciale.⇒⇒⇒⇒

«Nous avons gagné une bataille, mais on a à faire le même travail dans le canton de Vaud. »

Co-président du Collectif non au gaz de schiste pour les Pays de Savoie et l’Ain, Jacques Cambon a animé hier l’assemblée générale, de l’association, hier à Évires.

Lire la suite ……..

Un reportage de Gilles Labarthe qui date un peu mais qui est édifiant sur les titulaires du permis de Bassin d’Alès.

(Genève, 22/11/2011) Abandonnés, les projets français d’extraction de gaz et huiles de schiste ? Rien n’est moins sûr. Si trois permis d’exploration dans le sud de la France ont officiellement été abrogés le 13 octobre dernier, les géants énergétiques comme Total et GDF-Suez font toujours pression sur l’Elysée pour maintenir à l’agenda ce type d’exploitation terriblement polluante. Parmi les lobbyistes à la manœuvre, figurent aussi de discrets opérateurs suisses domiciliés à Zoug. Certains sont plus ou moins directement liés à… « l’affaire Elf »

Gaz de schiste : une « filière » Elf ?
La presse écrite suisse n’a jamais publié le moindre article sur la jeune société MouvOil SA, active dans le sud de la France. On retrouve son inscription comme « nouvelle entrée » dans le registre du commerce du canton de Zoug, en date du 26 juin 2008, avec un prête-nom : Hans Stuber, originaire de Risch. Trois mois plus tard, apparaissent d’autres personnes à la direction et au conseil d’administration, dont Jean-Michel Frautschi, originaire de Neuchâtel, Max Louis Bordenave, de Paris, et les Français Jack et Christophe Sigolet, résidents à Corsier, Genève.

(suite…)