Articles Tagués ‘TTIP’

Claude nous transmets le message de soutien des collectifs allemands qui se sont réunis la semaine dernière à Osnabrück et plus particulièrement de Rozenn qui avait participé à la rencontre internationale qui s’était tenue à Saint Christol les Alès, il y a juste deux ans.

Gaz-de-schiste-allemagne1

Message de Rozenn :

(suite…)

siteon0-e5814

Pour signer en ligne : https://www.collectifstoptafta.org/

L’Union européenne et les États-Unis négocient un accord de libre-échange, dit PTCI* ou Tafta*. Au-delà des États-Unis et de l’UE, cet « OTAN de l’économie » impacterait toute la planète. De nombreux autres accords sont également en cours de négociation, dont l’AECG* ou le Ceta*, entre l’Union européenne et le Canada, en passe d’être conclu.

Ces négociations opaques se déroulent dans le dos des peuples d’Europe et d’Amérique du Nord. Elles visent à établir un grand marché transatlantique qui consacrerait la domination des multinationales européennes et américaines au détriment des citoyens de part et d’autre de l’Atlantique. Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ces négociations risquent de niveler par le bas les normes sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales. Ces nouvelles normes seraient placées sous le contrôle de tribunaux supranationaux d’arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique.

Cet accord de libre-échange menace de mettre en péril ce qui rend nos sociétés encore vivables. C’est la raison pour laquelle nous appelons les parlementaires français et européens nouvellement élus à faire pression sur les États membres et la Commission européenne afin d’interrompre les négociations du Tafta.

Nous exigeons la mise en place d’un cadre de coopération alternatif qui permette des échanges commerciaux équitables, l’extension des droits civiques et sociaux, une alimentation saine, une santé accessible à toutes et tous, le respect de la diversité culturelle et des réponses à l’urgence écologique.

De plus en plus de collectivités locales se déclarent « hors Tafta ». Nous demandons aux élus, aux organisateurs de manifestations culturelles et aux acteurs des secteurs d’activité concernés de faire entendre leur voix en se déclarant eux aussi « hors Tafta ».
Nous appelons à une large mobilisation de la population pour faire vivre ce débat partout dans nos villages et nos quartiers, sur nos lieux de travail et d’étude et créer des collectifs locaux partout en France pour enrayer le Tafta, le Ceta, et sortir du piège des accords de libre-échange.

* Le projet de partenariat transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis est appelé Tafta (Transatlantic Free Trade Agreement), PTCI (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement), TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership ) ou encore grand marché transatlantique. L’accord entre l’Union européenne et le Canada est appelé AECG (Accord économique et commercial global) ou Ceta (Comprehensive Economic and Trade Agreement).

Site officiel du collectif national unitaire stop TAFTA : https://www.collectifstoptafta.org/

 

BANQUIERS-2-7cb7a

L’article original : The Secret Trade Memo Calling for More Fracking and Offshore Drillinghttp://www.huffingtonpost.com/2014/05/19/trade-fracking_n_5340420.html?utm_content=buffer19a02

Traduction: Maureen Johnson.

L’Union Européenne est en train d’encourager vivement l’Administration Obama à étendre le fracking, les forages offshore et l’exploration pour le gaz naturel, aux termes d’un texte de négociation secret obtenu par le Huffington Post ( http://big.assets.huffingtonpost.com/TTIPNonPaper.pdf )

Ce document sujet à controverse est une première ébauche des politiques énergétiques que les négociateurs de l’UE espèrent voir adopter aux termes de l’accord commercial en cours de négociation, le TTIP ( TAFTA). En septembre, ce texte a été communiqué aux responsables américains. L’ Office of the US Trade Representative n’ a pas voulu faire de commentaire à propos du document.
Les groupes de défense de l’environnement craignent que les termes très généraux utilisés dans l’accord n’éliminent des restrictions-clefs concernant les exportations de pétrole brut et de gaz naturel, combustibles fossiles qui contribuent au changement climatique. Ce document constitue la première pomme de discorde importante dans (les négociations) sur l’accord européen, avec de fortes réactions hostiles de la part des environnementalistes au sujet des articles exfiltrés du TPP, autre accord en cours de négociation entre les USA et onze pays du Pacifique.

http://www.huffingtonpost.com/2014/01/15/tpp-environment_n_4602727.html?utm_hp_ref=green&ir=Green

On lit dans la note : « les exportations de produits énergétiques vers l’autre partie seront considérées automatiquement comme conformes à tous contrôles et conditions prévus par la législation respective de chaque partie, concernant l’octroi de permis d’exportation », et la définition des « produits énergétiques » est « le charbon, le pétrole brut, les dérivés du pétrole, le gaz naturel, liquéfié ou non, et l’énergie électrique ».
Le gouvernement américain considère les textes des négociations commerciales comme des données classées secrètes. Des fuites précédentes concernant le traité européen avaient pour objet des sujets moins importants, y compris la question de savoir si les producteurs de fromages américains ont le droit d’appeler leurs produits « féta » ou « parmesan ». (suite…)

SocialMedia_Facebook_Umwelt_mit_NoTTIP_Header851x315

TRAITE TRANSATLANTIQUE – Dans une campagne aseptisée par la crainte de l’abstention, le TTIP est l’un des rares enjeux à avoir réussi à dépassé le cadre du débat national. Ça ne vous dit rien? Vous en avez sûrement entendu parler sous l’une de ses nombreuses appellations qu’il s’agisse du TTIP (pour Transatlantic trade investment partnership), du traité de libre-échange, traité transatlantique, TAFTA ou encore GMT pour Grand marché transatlantique.

Ce projet visant à créer une vaste zone de libre-échange entre l’UE et les Etats-Unis, et dont les négociations à huis clos reprennent ce lundi 16 mai, est de plus en plus contesté en France et en Allemagne comme dans d’autres pays d’Europe.
En France, les partis politiques ont tous pris fait et cause pour ou contre le TTIP. Voici leurs arguments.

Lire la suite http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/19/ttip-pour-contre-traite-libre-echange

288-9-TTIP_ti

Il porte un nom à coucher dehors et pourrait bouleverser l’ensemble des règles commerciales entre l’Europe et les Etats-Unis. Objet de toutes les peurs et fantasmes, l’accord de libre-échange transatlantique commence sa cinquième table ronde lundi. Elle se déroulera dans le plus grand secret jusqu’au 23 mai, soit 2 jours avant les élections européennes. Une pause salvatrice, alors que le mouvement de contestation gagne les rangs de nombreux activistes et formations politiques. Si vous n’avez pas encore eu le temps de vous pencher dessus, Le HuffPost s’en est chargé à votre place.

Baptisé dans un premier temps TAFTA (puis TTIP, nous y reviendrons), pour « Transatlantic Free Trade Area » (zone de libre-échange transatlantique), rien que son nom fait froid dans le dos. Il a pour but de créer un marché commun de 820 millions de consommateurs, en allégeant les tarifs de douanes et les réglementations de part et d’autre de l’Atlantique. A la clé, plus de 100 milliards d’euros par an pour chacun, ainsi que 2 millions d’emplois (dont 121.000 en France). Il prévoit aussi la mise en place d’un mécanisme de règlements des différends entre entreprises et Etats (un dispositif très polémique). Négociées dans le plus grand secret, les tractations ont commencé à l’été 2013 avec la Commission européenne aux manettes pour représenter le Vieux Continent. S’il faudra au moins deux ans pour parvenir à un accord, le projet, lui, a déjà plus de 15 ans.

Lire la suite http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/19/ttip-traite-libre-echange-europe-etats-unis_n_5336832.html

De part et d’autre de l’Atlantique, des dizaines d’ONG surveillent de près le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement négocié actuellement entre l’Union européenne et les États-Unis. Dans leur collimateur, une clause défendant la protection des investisseurs au détriment de celle des citoyens et de l’environnement.

Lire la suite http://www.novethic.fr/novethic/ecologie,institutions,union_europeenne,l_accord_commercial_entre_ue_et_etats_unis_nuira_il_environnement,142032.jsp